Le Bacille

Le Bacille

Il n’est pas étonnant qu’Arnould Galopin (1863-1934), auteur prolifique d’ouvrages pour la jeunesse, de romans policiers et de science-fiction, ait écrit Le Bacille à la mémoire de son père, professeur de physiologie, élève de Claude Bernard, car cette histoire prophétique sur un scientifique fou utilisant la guerre biologique pour se venger fourmille de détails bactériologiques. Elle commence ainsi :

« Il venait brusquement d’apparaître au coin de la rue et s’avançait d’un air las, le menton sur la poitrine, le visage enfoui dans un grand cache-nez de laine noire.
Une femme qui faillit le heurter poussa un cri perçant et s’enfuit, affolée…
Presque au même instant, de tous côtés, s’élevèrent des exclamations confuses :
– Lui… encore lui !…
– Oh ! l’horreur !…
– Le monstre !…
Il y eut une longue rumeur, un mouvement de recul et instinctivement tous les visages se détournèrent. […] »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Livre audio gratuit ajouté le 30/06/2011.
Consulté ~12338

Lu par René Depasse

Suggestions

4 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Vrai ce que vous dites Samy Berbère ! Cherchant une “lecture” pas trop longue pour mon après-midi, j’ai été amusée par le nom de cet auteur : Galopin ! Je ne le regrette pas et je remercie Monsieur DEPASSE de nous l’avoir fait découvrir.

  2. merci pour cette découverte! je n’aurais jamais pris la peine de lire cet émouvant récit. Quand j’ai lu le résumé, j’ai pensé qu’il s’agissait d’un livre de science fiction de série B et j’avoue que ce roman m’a beaucoup touché.

  3. C’est étonnant que personne n’ait laissé de commentaire pour ce livre; car c’est vraiment interessant, ça décrit d’une manière merveilleuse l’isolement de l’être humain dans la société, et jusqu’où la solitude peut mener l’esprit de l’homme, avec ce style en plus, et un peu d’humour, j’ai beaucooup apprécié et je trouve ce roman parmi les meilleurs que j’aie lu ou écouté.