Scandale en Boheme

Un scandale en Bohème

« Holmes est bien la machine animée et observatrice la plus parfaite qu’on puisse rencontrer, mais je ne vois pas mon personnage dans le rôle d’amoureux. Il ne m’a jamais parlé d’amour qu’avec un geste de mépris et un sourire railleur… Le logicien de profession aurait grand tort de se laisser envahir par le sentiment ; cela équivaudrait à introduire dans des rouages fins et délicats un facteur étranger qui y porterait la plus grande perturbation ; le sentiment pourrait influer sur ses déductions. »

Pour une fois une femme le mystifie !

Traduction : Jeanne de Polignac (1861-1919).

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 24/11/2010.
Consulté ~66032

Lu par René Depasse

Suggestions

19 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. J’adore ! Pour une fois, la tv est responsable, la dernière version m’a séduite au plus haut point, Cumberling ? ou quelque chose comme cela, depuis, me voici fan de Sherlock ! et votre site m’offre le loisir d’en savoir davantage ! MERCI BEAUCOUP.

  2. Actuellement étudiante en droit, je n’ai plus le temps de lire des romans.

    J’ai découvert ce site pour une amie hospitalisée mais finalement aussi pour moi vous m’accompagnez pendant mon jogging désormais.

    Merci infiniment, je peux continuer à découvrir des classiques.

  3. Monsieur Depasse je suis un fan, un de plus.
    Merci, au moment ou j’écoute vos histoires, je ferme
    les yeux et me voilà plonger dans le livre
    comme si j’étais au côté de nos amis Watson et Holmes.

    Encore merci
    Cordialement Théo

  4. Merci Monsieur René! Quand aurons-nous la joie d’entendre une nouvel épisode de Sherlock Holmes? Encore merci!
    UN fan de vos lecture.

  5. Chère Hélène,pour comprendre pourquoi j’ai lu cette histoire au moment où vous l’attendiez,écoutez TELEGRAPHIE MENTALE de Mark Twain qui vient de paraître!!Merci pour votre message

  6. Merci beaucoup, votre lecture tombe à pic : je voulais connaître cet épisode de Sherlock Holmes, et ne l’ayant pas trouvé lors de mon dernier passage sur le site, j’allais me résoudre à le lire moi-même dès que j’aurais le temps de prendre un livre. Et puis, en consultant les dernières publications du site, je tombe littéralement sur votre lecture. Très agréable, pour le fond (cette histoire est savoureuse) et la forme (votre lecture et la manière dont vous restituez l’accent sont impeccables, on s’y croirait). Grand merci donc, à la fois pour la peine que vous prenez de lire pour nous en général, et aussi pour avoir lu précisément cette histoire au moment où j’avais envie de l’entendre.
    Toutes mes amitiés.

  7. Vous avez une fois de plus raison cher René. Je me rends compte à mes dépends (120 chapitres: oups!) que ce je vous demande est vraiment incommensurable. Vous savez pertinemment à quel point je vous affectionne. C’est votre santé qui m’importe avant tout. Un “Traité de métaphysique” ou “De l’âme” de mon admirable Voltaire fera l’affaire. Qu’en dites-vous?

  8. Je n’ai rien contre Goethe mais 120 chapitres me font peur!!! et les livres de 4 à 7 ne sont pas encore traduits,mon cher Naoufal.Si vous voulez que je survive….soyez moins affamé.Cordialement

  9. Observation intelligible et tout à fait assimilée de ma part. Que dites-vous M. René de ”Les Années d’apprentissage de Wilhelm Meister” de Goethe? Un roman magnifique qui rappelle l’Hamlet de Shakespeare. Pour voltaire, tout autre texte à votre portée sera le bienvenu. Merci à l’avance. Amicalement.
    Naoufal

  10. Mon cher Naoufal,j’aimerais combler vos voeux mais je me refuse à lire du théâtre qui nécessite plusieurs voix différentes.La Pucelle en vers ,c’est trop long. Suggérez-moi autre chose…Merci de vos appréciations encourageantes

  11. Comme d’habitude mes cinq bonnes lettres: M,E,R,C et I. Vous être notre préféré. J’attends toujours avec impatience un texte lu de Voltaire. Votre fidèle Naoufal.

  12. Depuis plus d’un mois en convalescence, j’écoute presque chaque jour une histoire de Sherlock Holmes. Vraiment très sympathique. J’ai commencé à la dernière page et je remonte peu à peu. Ce matin, page 3, je tombe sur un Sherlock Holmes qui n’a pas la “même voix” ! J’étais très surprise et finalement perturbée ! C’est avec Votre voix que j’écoute Sherlock Holmes ! Ah ! Les habitudes ! J’écouterai plus tard les autres mais d’abord assurément, j’ai besoin d’un sevrage !!!!! En effet, je sais, grâce à votre voix, vos accents, qui est Sherlock, qui est Watson et là, j’étais perdue. Je vous suggère donc (après lecture de quelques commentaires) d’enregistrer chacun les histoires qui vous intéressent et de laisser aux auditeurs le soin de choisir la version qui leur conviendra le mieux. Après tout la liberté d’expression ne doit pas être réservée aux auditeurs mais également aux donneurs de voix, qui nous enchantent par leurs interprétations très personnelles de chacune des œuvres choisies. Alors de grâce, cher René, n’en abandonnez pas trop (des histoires de Sherlock). Et si elle est en double, j’écouterai les deux versions !
    Mais pour l’heure, merci, merci et encore merci !

  13. Que dire, hormis merci encore ! Tant de remerciements à vous faire que j’en viens à manquer d’inspiration.