Arthur Rimbaud en octobre 1871, à 17 ans (photographie : Étienne Carjat)

Correspondance (Sélection)

“Cher Maître, Nous sommes aux mois d’amour ; j’ai dix-sept ans. L’âge des espérances et des chimères, comme on dit, – et voici que je me suis mis, enfant touché par le doigt de la Muse, – pardon si c’est banal, – à dire mes bonnes croyances, mes espérances, mes sensations, toutes ces choses des poètes – moi j’appelle cela du printemps. (…)”

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 24/10/2008.
Consulté ~10619

Lu par Vincent Planchon

Suggestions

1 Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *