Les Loups de Montfort

Les Loups de Montfort

Cette nouvelle faussement fantastique de Marie Aycard (1794-1859) est parue dans le Bulletin de la société des gens de lettres en 1854.

« Je m’enfonce dans la forêt, je dépasse le tombeau de l’enchanteur Merlin, et au moment où j’allais abattre un superbe coq de bruyères, je vois venir à moi deux loups d’une taille monstrueuse : un loup et une louve, monsieur, comme la suite l’a prouvé. Azor, qui est un chien très courageux, est saisi, d’une terreur inaccoutumée… Je n’avais que du petit plomb dans mon fusil… Je monte sur un arbre pour me donner le temps de couler une balle dans mon fusil et pour mûrir mon plan d’attaque. Le couple odieux a passé au pied de l’arbre, j’ai entendu ses grognements et à peine établi dans les branches, j’ai vu les deux animaux féroces s’arrêter à quarante pas devant moi, s’asseoir et se dépouiller de leur peau.
– Se dépouiller de leur peau !… des loups !… s’écria Ernest.
– Monsieur, dit gravement Vergeot, l’enchanteur Merlin a fait des élèves, ceux-ci en ont fait d’autres et à l’heure où je vous parle, il y a à Montfort des sorciers très habiles et des sorcières très dangereuses… »

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 28/05/2019.
Consulté ~3 306 fois

Lu par Daniel Luttringer

Suggestions

3 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Profitez bien de votre rando Daniel. Mais alors, après une semaine on continue, hein ? Pas de blagues.
    Avec tous mes encouragements zamicaux.

  2. Il est plutôt drôle, robeb, que précisément le jour où vous me demandez de ne pas vous laisser tomber, est celui ou je vous quitte pour un congé de rando en Savoie ! Mais je ne suppose pas que vous ne puissiez tenir une bonne semaine et vous promets de revenir frais et dispos pour une lecture quotidienne ! D’ailleurs, il y a encore deux lectures de programmées, une courte et une longue…

  3. Des dizaines d’hommes ont été condamnés, notamment au Moyen Âge, parce qu’ils avaient été reconnus comme loups-garous par leurs contemporains à travers l’Europe du Nord et de l’Ouest.
    Heureusement que la langue est actuellement amusante surtout quand elle est gratuite, comme ici ce site pour nécessiteux atteints ou pas par la cécité.
    Par exemple, j’ai pu associer grâce à ça qu’est écrit l’expression :” mon petit loup” valable pour tous les sexes à tous les âges.
    De même, la jeune fille qui a “dansé le branle du loup” a maintenant de l’expérience dans ce domaine, même si elle n’est que balbutiante.
    PS: Ô Daniel, Siouplaît,ne nous laisse pas tomber ! J’apprécie grandement cette dose de culture quotidienne à côté de toutes les bêtises (mal orthographiées, en plus) qu’on lit partout ailleurs. De plus, ce site est trop génial, et son forum est parfois tellement délirant !