Georges Seurat - La Tour Eiffel

Histoire de France

• • •More

« Depuis Michelet, de multiples Histoire de France ont été publiées. Celle de Jacques Bainville, écrite dans les années 1920, garde tout son intérêt aujourd’hui encore par son caractère original.
D’abord, elle ne se borne pas à présenter un récit ordonné des faits, période par période. Elle prend de la hauteur et décrit l’enchaînement des causes et des conséquences.
Ensuite, c’est l’histoire politique de la formation de la nation française au long des siècles et des vicissitudes qu’elle a traversées. »

(Citation de Pierre Pujo.)


Consulter la version texte de ce livre audio.
Références musicales :

Chapitre 1 :
Adragante, Brian boru 2 (licence CC By-Sa 3.0).

Chapitre 2 :
Adragante, Molly macalpin (licence CC By-Sa 3.0).

Chapitre 3 :
Adragante, Bleuved nédéleg (licence CC By-Sa 3.0).

Chapitre 4 :
Adragante, Toutouig (licence CC By-Sa 3.0).

Chapitre 5 :
Adragante, Sous la pluie (licence CC By-Sa 3.0).

Chapitre 6 :
Petite viking, La Forêt des illusions (licence CC By-Nc-Nd 3.0).

Chapitre 7 :
Pakaypa, Douce dame jolie (licence CC By-Nc-Sa 3.0).

Chapitre 8 :
Madrigal anonyme italien du XIVe siecle, Cum altre ucele. Séquence par Tetraktys (licence CC By-Sa 3.0).

Chapitre 9 :
Pakaypa, palastinalied (licence CC By-Nc-Sa 3.0).

Chapitre 10 :
Arnaud Condé, Pavan and Gaillards (licence CC By-Nc-Sa 3.0).

Chapitre 11 :
Arnaud Condé, Menuet 1 (pour flûte) (licence CC By-Nc-Sa 3.0).

Chapitre 12 :
Arnaud Condé, Tempo di Minuetto (licence CC By-Nc-Sa 2.0).

Chapitre 13 :
Arnaud Condé, Allegretto (licence CC By-Nc-Sa 2.0).

Chapitre 14 :
Arnaud Condé, Cadenza (ad libidum) (licence CC By-Nc-Sa 2.0).

Chapitre 15 :
Bach, Brandenburg Concerto n°3 Adagio, interprété par l’Advent Chamber Orchestra (licence CC By-Sa 2.0).

Chapitre 16 :
Petite viking, Auschwitz (licence CC By-Nc-Nd 3.0).

Chapitre 17 :
Fryderyk, Compo 5 (licence By-Nc-Nd 2.0).

Chapitre 18 :
Fryderyk, Compo 4 (licence By-Nc-Nd 2.0).

Chapitre 19 :
Noblemo, Nolya (licence CC By-Nc-Sa 3.0).

Chapitre 20 :
Fryderyk, Compo 3 (licence By-Nc-Nd 2.0).

Chapitre 21 :
Noblemo, Shyntia (licence CC By-Nc-Sa 3.0).

Chapitre 22 :
Pierre Marie Coedes, 14/18 Rhapsody (licence By-Nc-Nd 3.0).

Livre audio gratuit ajouté le 26/03/2010.
Consulté ~189158

Lu par Orangeno

Suggestions

60 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bravo pour cette performance, mais j’aurais une petite critique à faire, purement technique. Votre façon de lire est “non-fluide”, un peu saccadée, comme s’il y avait trop de virgules. Je n’en dis pas plus. Ne le prenez surtout pas mal. Si on n’avait droit qu’à des compliments, on ne progresserait jamais …

  2. Bravo et merci pour cette magnifique lecture ! Le ton, la voix, l’ambiance musicale, tout est là pour sublimer un texte déjà extraordinaire.
    Merci pour la France

  3. BRAVO, je vous trouve formidable.
    Aujourd’hui je viens d’apprendre que la bataille de verdun n’est plus au programme d’histoire, ils sont fous.
    Encore une fois, BRAVO

  4. Bravo a la lectrice pour ce choix courageux dans cette cette triste periode de mediocrite et d’intolerance de notre histoire .
    Petit bemol cependant :SVP respectez les ponctuations.

  5. @ Jean-Luc Fischer:

    Ce sont précisément nos ainés qui nous suggèrent cet ouvrage. Ce travail d’enregistrement permettra à une jeune génération de découvrir l’épopée de son peuple. Peut-être avez-vous honte d’être Gaulois?

    Merci pour tout ce travail.

  6. @Caius Gugus
    Je viens de lire votre commentaire. Mes propos négatives n’étaient pas dirigés contre l’ouvrage de Bainville mais contre ceux d’un pseudo-historien vu sur Dailymotion. En dépit de prises de position discutables parfois, Bainville fait preuve de pertinence dans ces assertions qui sont toujours d’actualité (absence du sentiment de l’intérêt général, réticence aux impôts etc.) et je dirais même que sa singularité, aussi bien dans le fond et la forme, détonne avec le politiquement correct ambiant qui m’est insupportable.

    De façon générale, on peut ne pas être d’accord avec certains opinions politiques, mais on ne peut nier ni la lucidité de ses “adversaires” ni que certaines décisions politiques judicieuses puissent être en contradiction avec nos idéaux.

  7. Bonjour,
     
    Tout à fait d’accord avec Charles-Audouin. Oui, une lectrice formidable! Oui, Banville un grand historien. Je reviens toujours à relire et à réécouter pour bien éclaircir et mieux comprendre l’histoire de France et du monde.

    Quant aux polémiques…”… mais une chose est sûre: les cygnes noirs n’ont pas fini de nous sureprendre… (Hugh Le Bret dans ‘La semaine où Jérôme Kerveil a failli de faire sauter le système financier mondial)

    Merci,

    LUIS MARIANO DU CANADA

  8. Merci beaucoup pour cette jolie lecture. Vous êtes une lectrice formidable. Il y a dans votre timbre un “je ne sais quoi” de gentillesse enfantine qui a rendu mon écoute infiniment douce.

    Quand aux polémiques sur l’auteur, elles sont proprement dérisoires et montrent à quel point certains sont ignorants ou bien montrent un sectarisme propre à leurs opinions. Bainville est un grand historien. Cela ne fait aucun doute. Ses écrits (son Napoléon par exemple, qui est un véritable chef d’oeuvre) font tous autorité, même au sein de l’université, qu’on ne peut taxer d’être droitière. Il a ses rues et ses squares (à Paris). Je l’ai longuement étudié lorsque j’étais étudiant à Sciences-Po.

    Comparer Bainville à Brasillac est hallucinant. L’austraciser parce qu’il était dreyfusard? La belle affaire… Il ne serait pas le seul dans la charrette…

    En faire un genre de fasciste relève en fait de la bêtise la plus crasse. Depuis quand les royalistes sont des fascistes? Evidemment, tout ce qui n’est pas à gauche est, pour certains, fasciste. Se manifeste encore une fois une intolérance qui pourrait aller, si on lui en donnait l’occasion, jusqu’à la censure ou l’autodafé. Et comment peut-on à ce point ignorer le contexte? Doit-on rejeter tous les auteurs anciens dont les écrits ne cadrent plus avec la pensée dominante contemporaine? Enfin, tout cela montre, encore une fois, que le terrorisme intellectuel, la mauvaise foi et l’ignorance, ont encore de beaux jours dans notre pays.

  9. @tim zawa
    Bonjour, j’ai eu l’occasion de lire cet ouvrage il y a bien longtemps et il m’a laissé un fort bon souvenir bien qu’il soit toujours possible d’en discuter le fond… J’ai eu l’occasion d’exprimer mon avis de manière un peu trop sévère dans un commentaire précédent, je vous laisse vous y référer à votre gré. N’oublions pas que cette histoire de France a été appréciée par bien des hommes politiques pour ses qualités littérairs comme historiques, y compris par des hommes de gauche qui savaient pertinemment à quel auteur ils avaient affaire… Certes, le paradigme nations/peuples/puissance est passé de mode dans l’Europe pacifiée et libérale d’aujourd’hui. Mais il me semble injuste de résumer Bainville à un propagandiste droitard (si c’était le cas il n’aurait pas retenu mon intérêt, vu mes convictions politiques).
    L’ouvrage concerné fourmille de principes politiques éprouvés que le lecteur averti pourra relier à ses connaissances historiques personnelles. Certaines correspondent parfaitement à l’ambiance idéologique des années 20 30, d’autres décrivent des mécanismes politiques toujours en oeuvre sous d’autres formes. J’en profite pour rappeler une fois de plus l’intelligence du livre “les conséquences politiques de la paix” qui est un monument de lucidité autant que littéraire.
    Ceci dit je ne nie pas que cette histoire de France contient des images d’épinal et des jugements tranchés qui paraissent aujourd’hui cruels et qui dénotent d’une vision de la politique qui n’a plus cours aujourd’hui dans les opinions publiques européennes.

  10. Je viens de télécharger ces pistes audio afin d’approfondir mes connaissances très limitées en la matière. C’est donc le contenu qui m’intéresse et je ne porterai pas de jugement sur la lectrice.
    Je ne puis également pas évaluer le degré “objectivité” de l’auteur, vu que je viens juste de commencer.

    Cependant, je me permets de m’avancer et de dire que cela ne pourrait pas être pire qu’une conférence vue sur dailymotion (Asselineau).

    Nombrilisme, euroscepticisme, nationalisme primaire et j’en passe. C’est catastrophique, son histoire de France n’est qu’un support a son ideologie.

    Le pire dans l’histoire, ce sont les commentaires positifs (sur Dailymotion) qui attestent d’un esprit critique très limitée chez certains.

    Je serai curieux de lire les avis des intervenants de ce forum, a ce sujet.

  11. Bonjour,

    Je vais sûrement paraître grincheux, mais 10 minutes d’écoute de ce livre audio auront eu raison de ma patience…

    D’une part, la lecture est constamment hâchée. En effet, la lectrice créé sa propre ponctuation : en particulier, elle fait des pauses tous les 3-5 mots tout au plus, même là où il n’y a aucune virgule. A de nombreuses reprises, elle marque une intonation de fin de phrase, alors même qu’il ne s’agit que d’une virgule.

    Du coup, le sens même de la phrase s’en trouve altéré.

    Par ailleurs, la lecture est monocorde, sans âme. Il y a tout au plus 3 intonations de voix différentes, ce qui me fait dire que la lectrice ne s’empreigne pas du tout de l’oeuvre. Le fait qu’elle lise de manière aussi hâchée me fait dire qu’elle ne comprend pas non plus ce qu’elle lit…

    Voilà pour ma critique… Le but n’est pas de blesser, mais d’exprimer mon ressenti sur ce travail. Il est dommage que la lectrice n’ait pas sû exploiter sa jolie voix…

  12. Jf bonjour,

    Je partage entièrement vos commentaires sur Bainville.

    Je trouve que vous exprimez très bien le fait que Bainville met de côté ses points de vue politiques (qu’il a exprimés dans d’autres ouvrages) pour réaliser une Histoire de France remarquable: claire, synthétique, intelligente et non colorée par un parti-pris personnel.

    C’est pourquoi cet ouvrage a reçu un accueil favorable des lecteurs de tous horizons dès sa parution, même de ses adversaires politiques.

    Son écoute, avec la voix fraîche d’Orangino, est un pur régal.

    Jean-Loup

  13. Salut, Orangeno,

    Je viens enfin de terminer l’écoute de cette histoire de France, après plusieurs mois d’audition sur mon baladeur .mp3, lors de promenades dans mon quartier. ( !!! )

    Je ne comprends pas la controverse entourant cet ouvrage. Pour moi, il ne s’agit que d’une tempête dans un verre d’eau. Moi, ce que je constate, c’est un compte-rendu clair et relativement facile à suivre de tous les grands événements historiques ayant marqué la France depuis le temps de la Gaule.

    Je n’ai pas remarqué les soi-disant partis-pris politiques de Bainville. Juste un exemple : quand survient le passage concernant l’Affaire Dreyfus, j’y ai particulièrement porté attention, car je viens juste de publier sur LA.com les Lettres d’un innocent d’Alfred Dreyfus. Ce long travail m’a donné une bonne connaissance de cette célèbre cause d’État. Or, je n’ai pas senti de quelle façon Bainville se serait trahi comme étant un « anti-Dreyfusard violent…», tel que l’a suggéré un commentaire plus haut sur cette page. Je veux dire, que l’auteur l’ait été ou non, il me semble qu’il ne se soit pas permis de colorer son texte d’aucune façon afin de faire passer une telle position personnelle. Je trouve que la narration tout au long de cet ouvrage important est aussi objective que possible, considérant que l’histoire n’est pas une science exacte.

    Bravo Orangeno pour ce travail titanesque bien lu !!!

    porte-toi bien,
    jf

  14. Merci Orangeno pour ce beau livre !

    Vous avez bien fait de ne pas “demander à vos aînés”, quand on voit l’héritage qu’ils nous laissent, considérant ce qu’il leur a été laissé, on se passera de leurs pseudo conseils…

  15. Chère Plume !
    Merci pour votre commentaire ! Je suis ravie que ma voix vous ai permis de découvrir un texte qui ne vous intéressait pas au premier abord.
    J’ai moi même découvert votre voix lors de l’écoute de l’Avare !

    A la prochaine,
    Orangeno

  16. Chère Orangeno,
    J’ai découvert votre voix sur le projet collectif de l’Avare et j’ai voulu m’en offrir un supplément! Sans cela, je ne serai sans doute jamais allé voir cette Histoire de France dont je n’avais jamais entendu parler. Je ne connaissais pas les sensibilités politiques de l’auteur mais j’ai bien remarqué son amour de l’ordre, sa critique systématique des Allemands et des révolutionnaires et sa vision assez partisane des guerres de religion. Une fois qu’on a fait la part des choses, c’est quand même intéressant de voir le lien entre les évènements historiques et votre lecture est vraiment agréable.
    Cordialement,
    Plume

  17. Effectivement, Bainville est aussi reconnu par des hommes qui ne partagent pas ses convictions politiques (je crois que Mitterrand lui a rendu hommage). Et nationaliste ne signifie pas forcément collaborationniste ; quand on regarde la composition de la Résistance française, cela ne fait pas de doute. C’est bien de faire la part des choses, car il n’est pas question de pratiquer ici la censure, du moins je l’espère.

    Merci pour votre message, à bientôt.

    Vincent

    p.s. Le Professeur Tournesol réside désormais sur la Lune… mais Moulinsart y a bien entendu été transféré ! 🙂

  18. • • •More