Dieu et l’État

Bakounine a un avantage : il n’a jamais été canonisé. Pourtant, sa vie et son œuvre sont indissociables du mouvement révolutionnaire européen. Premier grand théoricien du courant anti-autoritaire, son intransigeance lui valut l’inimitié de Marx et de ses épigones. Dieu et l’État représente une excellente synthèse de la pensée de Bakounine. Le temps est peut-être venu de lire ou de relire ce “penseur agissant”.

Archives téléchargeables :

Consulter la version texte du livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Livre ajouté le 07/02/2009.
Consulté ~369 746 fois

Lu par Gérard Ferran

Suggestions

25 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Grâce à vous je découvre Bakounine, et avec plaisir. Ensuite à moi d’apprécier ses mots et ses idées

  2. je vous dit Mercier par ce que je bien d’apprendre le problème qui infecte mon pays le Burkina. même nos champ SONt vendus par l’état a des chercheurs. D’or et le pauvre a toujours tord. Mais d’après certains lecture de votre site je comprend certaines chose

  3. bjr je remerci tous ceux qui contribuent et veillent a la contunuité de ce site,je trouve que l’idée d’ecouter des livres audios soit la meilleure façons d’encourager les gens a s’interisser encore plus a la lecture et de porter le flambeau de la connaissance encore plus haut et sutout le plus lentemps possible
    ” l’esprit est la seule mesure de l’homme”
    merci

  4. Cher Olivier,
    Merci pour votre message !!!
    Si vous avez procédé au téléchargement des oeuvres citées ci-dessus à partir de leurs archives ZIP, avez-vous procédé à leur extraction (déplacement des fichiers MP3 dans un nouveau dossier) ? (Si vous tentez de lire les fichiers MP3 directement à partir de l’archive ZIP que vous ouvrez, il se peut que cela ne fonctionne pas : sélectionnez à l’ouverture de l’archive l’intégralité des fichiers qu’elle contient, placez-les sur le bureau de votre ordinateur, puis ouvrez-les ou ajoutez-les à la liste de lecture de votre lecteur Windows Média.)
    Windows Média est un lecteur qui semble performant – là où d’autres lecteurs échouent parfois… – à la lecture des oeuvres du site !!! Cependant, vous pourrez télécharger respectivement aux pages suivantes VLC Media Player et Real Player (optez pour la version gratuite de ce dernier).
    N’hésitez pas à nous faire part d’éventuelles difficultés rencontrées !!!
    A très bientôt à nouveau,

    Carole

  5. Bonjour,
    Je ne parviens pas à lire Dieu et l’Etat, pas plus d’ailleurs que l’Unique et sa propriété, avec le logiciel Média Windows. Comme je suis très grand lecteur et très incompétent en informatique, pouvez-vous m’indiquer le logiciel que je dois utiliser pour écouter et apprécier ces deux lectures ?
    Je profite de l’occasion qui m’est donnée ici pour féliciter les donneurs de voix (et de voies….)et les remercier comme il se doit. J’ai pu écouter avec beaucoup de plaisir le crépuscule des idoles, l’apologie de Socrate et le Phèdre de Platon, le discours sur les arts et les sciences et les arts de Rousseau ou encore quelques nouvelles d’Edgar Poe.
    Je compte bien continuer à piller vos trésors…
    Merci mille fois pour l’énergie que vous déployez, pour notre plus grand plaisir d’auditeurs et de lecteurs.

    Olivier G.

  6. un grand merci à vous, mon frère, grand lecteur, est gravement malade et c’est un soulagement pour lui d’entendre ces œuvres qu’il ne peut plus lire
    je suis sûre aussi que Rousseau le passionnerait
    merci

  7. merci pour cette magnifique lecture. je trouve que votre voix fais très bien sur l’image d’un Michel Bakounine de nos jours. continuez continuez. il serait très interessant que vous nous fassiez une lecture du livre de Rousseau : de l’origine de l,inégalité entre les hommes. merci encore.

  8. Je ne saurais trop vous remercier pour cette lecture qui m’a permis de rencontrer une parole vivifiante et juste. Ça fait un bien fou par les temps qui courent et je le recommande à tous les électeurs neurasthéniques.

  9. ce livre a ajoute’ un autre noeud a’ la corde du probleme du la liberte’,je vous remercie beaucoup pour ce travail ..

  10. C’est une belle production. La voix et le ton sont très appropriés.
    Bravo Gérard Ferran.
    Cependant…bon allez je me permets une critique : Certains noms propres sont un peu écorchés, ainsi que certains mots latins, c’est dommage.
    Cela reste à écouter absolument.
    Et merci de partager cette production.

  11. Félicitations et merci au lecteur, dont la clarté et le débit rendent l’écoute de ce texte parfaitement claire (y compris dans ses notes en bas de page).

  12. Merci beaucoup, cela aide effectivement à se faire sa propre opinion en sortant des idées préconcues.

    Lecture vraiment très agréable à écouter.

    Vive la libre pensée !
    Franck.

  13. Merci pour la découverte car moi aussi j’avais des idées très superficielles à propos des anarchistes.

  14. merci merci et merci,bravo pour votre travail remarquable,et bonne continuité à toute l’équipe,vous rendez un immense service surtout au mal-voyants,bravo.

  15. Je découvre ce livre de Bakounine avec beaucoup d’intérêt. Il est d’une actualité brûlante. Pas étonnant que ces anarchistes aient été occultés par les pouvoirs, politiques et religieux (mais n’est-ce pas la même chose ?) et le restent ! En outre,le lecteur est très agréable à écouter.
    Merci donc de publier de tels textes qui devraient être connus.
    J’ajoute que j’apprécie le choix de vos livres ainsi que cette idée de littérature en ligne…
    Nicole Decostre

  16. Je n’ai pas les mots appropriés pour vous faire connaitre toute ma gratitude. En créant un site aussi complet et riche, vous rendez un sevice immense à la culture, par vos lectures, vous faite de sorte que les gens puissent s’intréresser à la littérature. Moi je vous dis merci, et à chaque fois que l’occasion se présente je parle de litterature audio à mes amis.

  17. Merci à Gérard Ferran de nous faire découvrir les anarchistes, ce qui permet de sortir des idées toutes faites et souvent caricaturales à leur sujet. L’accent un peu “titi parisien” du lecteur convient parfaitement à ces auteurs, je trouve. On a un peu l’impression d’un gavroche parvenu à la maturité. Il ne manque plus que Proudhon…