L'Enfant maudit

L’Enfant maudit

Le roman débute par un accouchement : nous sommes en 1591, la douce et toute jeune Jeanne de Savin met au monde un enfant, sept mois après son mariage avec le cruel et laid comte d’Hérouville. Aussi le comte est-il convaincu que l’enfant, chétif et mignon, n’est pas de lui et il le bannit du château. Étienne grandit alors dans une humble maison de pêcheurs, avec la seule tendresse de sa mère, la contemplation de l’océan et des lectures de poètes.
Un autre enfant naîtra, bien plus à l’image de son père, fort et cruel, mais il mourra. Le père se tournera alors vers son fils maudit pour assurer sa descendance…

Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Remarques :

La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.

Références musicales :

Frédéric Chopin, Preludes, Op. 28 – No. 4 « Suffocation », interprété par Jeannette Fang (domaine public).

Livre audio ajouté le 03/09/2020.
Consulté ~4 189 fois

Lu par Pomme

Suggestions

4 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Chère Fraise, vous me prêtez des qualités qui reviennent à l’auteur plus qu’à la lectrice. J’ai été moi aussi bien touchée par ce portrait de femme, victime de la violence de son mari, mais très forte malgré tout.
    Amitiés.

  2. Merci beaucoup pour cette magnifique deuxième version chère Pomme.
    C’était un vrai bonheur de m’y replonger. C’est une petite merveille, trop méconnue.
    C’est l’un des textes les plus autobiographiques de Balzac. On peut presque l’imaginer en train de pleurer en écrivant ces belles pages sur la maternité, lui qui a tellement souffert de l’abandon de sa mère…
    Et puis il y a des thèmes qu’il va développer si souvent, notamment dans le Lys dans la vallée et chaque fois qu’il rêve d’une femme parfaite.
    Vous avez si bien mis en valeur la composition de ce petit roman, tout en échos, et la beauté des descriptions que je sentais le flux et le reflux des vagues et la voix de l’enfant maudit s’élevait dans la nuit…
    Merci pour ce moment émouvant!