Honoré de Balzac

Traité des excitants modernes

Essai paru en 1839.

Balzac consacre à cinq substances une étude qu’il introduit de la façon suivante :

« L’absorption de cinq substances […] a pris depuis quelques années des développements si excessifs, que les sociétés modernes peuvent s’en trouver modifiées d’une manière inappréciable. Les cinq produits concernés sont le café, l’eau-de-vie ou l’alcool, le thé, le sucre et le tabac […] »

Dans son étude, il conseille parfois des recettes et analyse les effets sur l’organisme de telle ou telle substance. Il décrit la situation économique d’un produit, la raison de son essor, et livre sa critique. Balzac était un grand consommateur de café, qu’il absorbait quelle que soit l’heure pour dormir le moins possible et stimuler ses facultés littéraires. Cette excessive consommation de café est certainement à l’origine de son épuisement rapide : le manque de sommeil a dû peser jusqu’à l’anéantir.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 19/03/2010.
Consulté ~15418

Lu par Alexandre Khazal

Suggestions

4 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. un grand merci à tous !!!
    je vous ecoute avec délectation que du plaisir !!!
    merci à tous
    sincérement.
    Sophie

  2. Voilà bien un texte étonnant, qui oscille entre l’analyse scientifique et l’ironie, qui habituellement ne cohabitent pas!
    J’ai bien aimé cette lecture!
    Brrr, je crois que je vais diminuer le thé de crainte de devenir transparente et qu’on ne lise le Time à travers moi…
    Les expériences tentées sur les condamnés sont-elles véridiques???
    Pomme

  3. Cher fedydurke,

    Je viens de voir votre commentaire et vous en remercie. Le dosage entre l’ironie juste suggérée et le sérieux du texte était en effet un équilibre très fragile.
    A bientôt.
    ALK

  4. Bravo pour cette lecture Alexandre ! C’est un texte drole que j’ai ecouté et lu avec plaisir tant l’humour de Balzac ne m’avait pas sauté aux yeux. Mais ici il ressort avec beaucoup de finesse. C’est un grand plaisir. Vous avez une lecture puissante et juste. Bravo
    fedydurke