Nadar - Hermaphodite

Mes souvenirs

Abel Barbin, né Herculine Barbin (Saint-Jean-d’Angély, 1838-Paris, 1868) et également connu comme « Alexina B. » est une personne intersexe française assignée femme à la naissance, et réassigné homme une vingtaine d’années plus tard après un examen médical. Les informations concernant sa vie viennent des mémoires qu’il a écrites et qui furent trouvées auprès de son corps, après son suicide au gaz d’éclairage en février 1868. Ces mémoires furent publiées presque intégralement en 1874 par le docteur Ambroise Tardieu dans Question médico-légale de l’identité dans ses rapports avec les vices de conformation des organes sexuels. (Source : Wikipédia)

Mes souvenirs constituent un récit poignant, celui d’une existence hors norme, un des rares témoignages de ce que dut être le destin des personnes auxquelles on attribua un sexe erroné à leur naissance.

Les lecteurs qui le désirent peuvent consulter dans les Annales d’hygiène publique et de médecine légale le rapport du docteur Chesnet (1860) de l’examen médical d’Herculine Barbin, rapport dans lequel est établie l’« erreur sur le sexe » et qui permit la rectification de son état-civil par le tribunal civil de Saint-Jean-d’Angély.

Cette même année, alors que l’événement suscite quelques remous dans la presse régionale et parisienne, le photographe Félix Nadar réalise, à la demande du corps médical, une série de neuf clichés montrant l’anatomie d’un hermaphrodite dont on ignore encore aujourd’hui l’identité. Le portrait ci-dessus appartient à cet ensemble. Saurons-nous un jour s’il s’agissait d’Abel Barbin ?

Archives téléchargeables :

Consulter la version texte du livre audio.

Licence d'utilisation : CC BY : Attribution

Références musicales :

Alberto Orefici, Adagio, interprété par Robert Rønnes (licence Cc-By-3.0).

Livre ajouté le 14/01/2021.
Consulté ~3 814 fois

Lu par Christine Sétrin

Suggestions

11 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci beaucoup pour ce texte sur lequel je suis tombée par hasard en épluchant la rubrique “biographies”.
    Je n’avais jamais entendu parler de Abel Barbin, merci pour cette découverte. Ce témoignage mérite d’être plus connu.

  2. Merci Marie-Jeanne et Sylvie de partager vos impressions.
    J’avais également lu Middlesex il y a quelques années et j’ai retrouvé dans les souvenirs d’Abel Barbin ce même sentiment d’incompréhension et de solitude face aux sensations hors normes de leur corps.
    À bientôt, j’espère, pour de nouvelles lectures.
    Ch.

  3. Merci madame Christine Setrin d’avoir divulgué cette œuvre par votre lecture pleine de sensibilité. J’ignorais tout de cette personne et, au début, j’étais déconcertée en écoutant ce que je prenais pour une histoire sentimentale d’amour saphique dans un pensionnat religieux. Puis en allant sur le lien que vous fournissez et en cherchant plus loin -car finalement ce ‘cas’ est très célèbre- j’ai compris toute l’importance du non-dit dans ce texte, toute la bizarrerie de cette écriture qui n’a aucun moyen de dire la vérité et qui peut juste exprimer une inconcevable souffrance.
    J’avais lu Middlesex d’Eugen Eugenides, un roman contemporain qui s’est apparemment inspiré d’Abel. J’ai été passionnée par l’écoute de ce texte que je n’aurais jamais, sans vous, croisé sur mon chemin.
    Merci encore

  4. Sans doute une des biographies les plus tristes…
    La douleur, la solitude et l’incompréhension face à son état transparaît dans chaque phrase.
    Récit encore d’actualité : combien de jeunes personnes sont dans ce désarroi aujourd’hui ? La médecine a évolué ;mais les mentalités ???
    L’époque où l’auteur à existé explique les circonvolutions du vocabulaire et des formules pour dire ce qui ne pouvait être dit… et cependant compris par la personne qui veut l’entendre.
    La vie d’Abel va me suivre longtemps.
    Je lui souhaite d’avoir trouvé la paix et la compréhension là où il se trouve.

    Merci à celle qui a prêté sa voix à Abel.

  5. Merci Christine pour cette lecture impeccable ainsi que pour le choix de la musique. Je reste une “aficionada” de votre voix de lectrice et attends avec impatience vos prochaines publications (mais quelles seront elles ???)

  6. Bonsoir Gianni,
    Je viens d’essayer et l’écoute des différents chapitres semble fonctionner. Peut-être le serveur était-il surchargé hier dans la soirée… ??
    N’hésitez pas à nous dire si les problèmes persistent.
    Merci de votre écoute et bonne soirée,
    Ch.

  7. Bonjour! Merci beaucoup pour ce récit extrêmement intéressant. Malheureusement le site me semble mal-fonctionner, car il n’est plus possible d’écouter les différents chapitres. Pourriez-vous s’il vous plaît régler ce problème? Je dois avouer que j’ai hâte d’entendre la fin de votre lecture.