Harmonie du soir (Poème, Version 4)

Avait-on besoin d’une quatrième version ? Non, bien sûr ! La voici tout de même, pour le plaisir tout simplement.

« – Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
Le soleil s’est noyé dans son sang qui se fige.

Un cœur tendre qui hait le néant vaste et noir
Du passé lumineux recueille tout vestige ;
– Le soleil s’est noyé dans son sang qui se fige ;
Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
[…] »

L’image nous vient de Katowice en Pologne par cette voie.

Consulter la version texte du livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Remarques :

La mention « (Version 4) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1Version 2Version 3.

Références musicales :

Ludwig van Beethoven, Sonate 05  Op024-02a, interprété par Arthur Grumiaux et Clara Haskil (1957, domaine public).

Livre ajouté le 16/11/2011.
Consulté ~16 197 fois

Lu par Bruissement

Suggestions

11 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Votre témoignage me comble puisque vous qui connaissez et aimez Baudelaire, n’avez point été déçu. Merci pour votre commentaire et bonne continuation avec la littérature française…

  2. J’étude le français ; j’aime la langue et la culture françaises ; j’admire Baudelaire, comme l’un des meilleurs poètes de tous les temps. J’ai lu « Harmonie Du Soir » auparavant quelques fois ; on dit que c’est une belle poésie, mais cette fois avec la voix et les sentiments du fond du cœur et de l’âme, la belle prononciation, les pauses, la concentration, etc. on découvre des secrets et des nouveaux messages dans la même poésie. Mes félicitations. Merci. Salutations. ( México )

  3. Je suis contente que vous ayez aimé et vous remercie pour votre écoute attentive et votre délicate appréciation.

  4. Merci Cocotte pour cet autre point de vue, plutôt aimable et réconfortant.
    Mais toute sensibilité peut s’exprimer.

  5. J’ai beaucoup aimé, et le poème, et l’interprétation, toute de sensibilité et d’intelligence… et d’harmonie, bien sûr!
    Et j’ai particulièrement apprécié l’amour qui est évident dans tout le poème.
    Une très belle lecture!
    Merci, Bruissement!
    Cocotte

  6. En effet le poème est excellent et il est bien dommage que l’amour qui y est exprimé, n’ait pu vous apparaître de façon plus sensible…désolée! et merci pour votre réflexion.