Claure Lorrain, Port maritime à l'aube (1674)

Le Voyage (Poème)

« Pour l’enfant, amoureux de cartes et d’estampes,
L’univers est égal à son vaste appétit.
Ah ! que le monde est grand à la clarté des lampes !
Aux yeux du souvenir que le monde est petit !

Un matin nous partons, le cerveau plein de flamme,
Le cœur gros de rancune et de désirs amers,
Et nous allons, suivant le rythme de la lame,
Berçant notre infini sur le fini des mers. »

Je dédie cette version à Yulian, qui voulait que je lise cette poésie en entier, ce qui fut un grand plaisir…

Consulter la version texte du livre audio.

Illustration : Claure Lorrain, Port maritime à l'aube (1674).

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Remarques :
Il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1, Version 2.

 

Références musicales :

Anton Dvorak, Symphonie 09 en mi mineur du Nouveau Monde Opus095, 02 Largo, interprété par l’ensemble Symphonia Columbie Orchestra, dirigé par Bruno Walter (1958, domaine public).

Livre ajouté le 11/08/2011.
Consulté ~21 513 fois

Lu par Bruissement

Suggestions

8 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. I shall be very pleased to read Ophelie for you, but I am afraid it is not possible to do this right now!
    Please forgive me.
    In fact, I am working on several texts I would like to finish before.
    Thank you for your kind attention and be sure that reading Rimbaud will be a nice experiment for me too. 🙂

  2. Tres-aimez! I have listened all your audios, I wish you could read Rimbaud’s Une saison enfer, or his poems, such as Opheli. I am waiting anxiously.

  3. Merci, Jacques M. pour ces remarques qui montrent également votre intérêt pour ce magnifique poème.

  4. Bravo !
    Le Voyage est un des poèmes les plus pénétrants et les plus intimes de Baudelaire. Donc difficile à mettre en valeur vocalement. Vous vous en êtes bien tirée et les intermèdes musicaux sont heureusement accordés au texte.

    Jacques M.

  5. Merci pour votre lecture si si belle!! Merci aussi a Yulian, pour avoir vous donne l’inspiration 🙂
    Votre lecture de ce texte m’a enchanté.

    Merci, merci, merci.

    Alessandra

  6. Merci, Bruissement! C’est un des plus beaux cadeaux qu’on m’ait jamais fait.
    Je ne trouverai pas d’autres mots pour exprimer mon émotion de cette nouvelle version. Merci encore!