Photographie de Charles Baudelaire par Félix Nadar

Les Fleurs du mal

5. J’aime le souvenir de ces époques nues – Les Fleurs du mal

• • •More

L’on trouvera ici une version intégrale des Fleurs du Mal du célèbre poète.

« Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l’esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que de l’horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits ; […]

— Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
Défilent lentement dans mon âme ; l’Espoir,
Vaincu, pleure, et l’Angoisse atroce, despotique,
Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir. »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Remarques :

La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.

Livre audio gratuit ajouté le 25/03/2010.
Consulté ~139851

Lu par Thomas de Châtillon

Suggestions

• • •More

31 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Déja un grand merci et un grand bravo pour tout ca!
    juste une petite erreur que j’aimerais souligner.
    je crois, sauf erreur de ma part, que dans le poème Bénédiction version audio on entend “crispe ses doigts vers dieu” tandis que le vers est “crispe ses poings vers dieu” (si je me trompe pas) .
    Voila je ne sais pas si ca peut être corrigé mais ce serait tout de même plus agréable.
    Encore bravo pour cet immense travail que vous faites.

  2. Bonjours,
    Je tenais à vous remercier pour ces lectures très intéressantes, puisqu’en effet je prépare mon oral de français, et je m’entraîne donc à lire les poème de ce cher Baudelaire, de manière expresssive et émouvante…certaines de vos lectures m’ont aidé et inspiré, alors merci pour ce moment agréable !!

    Je vous souhaite une bonne continuation,

    Zélie

  3. j’ai adorée ce livre je l’ai lu 2 fois de suite sans me lasser mais avec votre lecture waw magnifique j’adore.
    et je vous remercie pour cette fantastique lecture.

  4. Merci beaucoup chères Martine et Sophie ! Vos gentils commentaires me sont toujours un grand plaisirs !
    J’espère, Martine, que les explications d’Augustin vous ont aidé à résoudre votre problème de téléchargement.

    A bientôt,
    Thomas

  5. > Réponse à martine V. :

    Bonjour Martine,

    Si vous cliquez sur chaque fichier audio séparément et les lisez directement dans votre navigateur, il ne vous reste plus qu’à choisir : “Fichier” > “Enregistrer sous…” pour faire l’enregistrement.

    Sinon, un simple clic sur les archives Zip devrait vous inviter à les sauvegarder également.

    Tenez-nous au courant.

    Bien cordialement,

    Augustin

  6. frustrant,je n’arrive pas a telechager,normalement je n’ai aucun probleme…quelle merveille..je desire pouvoir vous ecouter a lire les fleurs du mal n’importe ou,sans necessairement etre en ligne,en vain j’ai essaye de suivre les instructions sur “aide ” sans resultats…j’ai un Mac
    pour l’instant je vous ecoute goute a goute…Proust,Baudelaire…superbe lecture..merci

  7. Akasha, je suis très sensible à votre commentaire, et vous en remercie vivement. Je vous souhaite de passer bien des moments au moins aussi agréable sur notre site !
    Merci également à Sofia et Ariane pour ces gentilles attentions !

    Thomas

  8. Un poème d’une telle force, écrit par un poète aussi tendre et violent, avec les mots, lu d’une voix aussi belle et d’un timbre aussi agréable…c’est sublime !! Je ferme les yeux et me laisse flotter délicieusement vers une autre époque !!
    Un grand bravo ! car la voix est le plus bel instrument…après la passion de la plume !! Bonne continuation et merci pour ce rêve poudré…

  9. Je ne me lasse pas d’écouter ce poème magnifiquement lu par vous, et qui nous rappelle qu’il y a deux auteurs dans une oeuvre: celui qui l’écrit et celui qui la lit.
    jo

  10. Merci à vous Augustin pour votre attention, je suis très sensible à votre commentaire. Je suis content que vous y retrouviez Baudelaire, c’est finalement le meilleur terme auquel ma lecture peut atteindre.

    Amitié,

    Thomas

  11. Merci pour cette belle interprétation. On sent que l’œuvre a été intériorisée : l’expression de la voix, son rythme et ses nuances ont ici un développement propre, qui me semble bien traduire l’étrange beauté baudelairienne.

    Amitiés,

    Augustin