Georges Laugée, La Jeune Bergère (Fin XIXe-Début XXe)

La Séranne

Cette nouvelle est extraite du recueil Le Maudit, de Georges Beaume.

À la mort de ses parents, Rose avait été recueillie par son grand-père Cabrol. Ils habitaient sur le mont rocailleux de la Séranne, au cœur des Cévennes. Celui-ci, âgé de quatre-vingt-quinze ans, déclarait que, pour durer sur cette terre, il ne faut s’embarrasser de fatigues ni de peines. Ils vivaient tous deux seuls, isolés, dans la Séranne inculte.
Un jour que la jeune bergère gardait ses moutons, elle découvrit un ermitage abandonné, mais où des croyants se rendaient parfois, espérant un miracle du sait à qui était dédié cette petite construction.

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 19/03/2019.
Consulté ~3 109 fois

Lu par Cocotte

Suggestions

2 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bonjour, chère amie Francine.
    Que je suis contente de vous retrouver! Votre silence, qui n’est pas dans vos habitudes, m’inquiétait, je craignais un ennui de santé. Malheureusement, je ne me suis pas trompée! Ah! Une mauvaise grippe, c’est bien éprouvant et je suis de tout cœur avec vous. Sincèrement!
    Vous savez que vous m’avez encouragée à lire d’autres nouvelles de Beaume? Je pensais que les audio lecteurs en avaient assez et désiraient passer à un autre auteur. Votre commentaire m’a redonné envie de continuer. Ces nouvelles ne sont pas très longues et il y en a encore quelques unes que je vous proposerai dans les prochaines semaines.
    Soignez-vous bien, chère amie, ne faites pas d’imprudences! Couvrez-vous bien! Surtout, ne risquez pas de rechute!
    Oui, à bientôt, ma chère. Je vais publier quelques petites choses courtes ces jours-ci, avant de me lancer dans une longue histoire de Dickens-Collins, qui m’a causé bien des soucis. mais ils sont terminés, grâce à une aimable audio lectrice, que je remercie encore.
    Chaleureuses amitiés
    Cocotte

  2. Bonjour chère amie Cocotte
    Que je suis contente de vous retrouver pour écouter cette nouvelle de Georges Beaume.
    Étant au lit à cause d’une mauvaise grippe, je me fais une joie d’écouter les enregistrements sur littérature.com et d’autant plus que c’est vous qui me faite plaisir en lisant cette nouvelle.
    Je crois que le printemps est à nos portes, en tout cas ça fait du bien que les températures remontent et surtout de voir le soleil.
    J’espère que votre santé est bonne, et que tout va bien pour vous Cocotte