Tristan Bernard en 1927

Un mari pacifique

Ce roman est la suite de Mémoires d’un jeune homme rangé.

Daniel a épousé Berthe, il a même un enfant, mais sa vie continue sans grand changement : toujours aussi conformiste, il se coule dans le moule de ce que l’on attend de lui.
Mais un jour il présente à sa jeune épouse son meilleur ami, Éric.

Tristan Bernard, ami de Sacha Guitry, utilise ce même ton sarcastique pour décrire les déboires amoureux de Daniel et la vie des bourgeois.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Références musicales :

Robert Schumann, Kinderszenen – Scènes d’Enfants, Op. 15: I. Des pays lointains, interprété par Annie Fischer (1962, domaine public).

Livre audio gratuit ajouté le 24/10/2018.
Consulté ~4861

Lu par Pomme

Suggestions

8 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci Pomme pour cette lecture. Tout comme Fabien,j’ai adoré votre ton légèrement ironique. Mais, contrairement, à vous, si je trouve que Daniel est un peu lache, je le trouve aussi généreux… Alors que dans la première partie, il m’avait agacée… Et j’adore la façon dont T.Bernard égratigne les personnages ! Je vous retrouve dès ce soir avec Eugénie Pradez avant d’aller rejoindre Ricou…

  2. Et bien ! Je ne sais que penser de cette suite.
    Le personnage principal, Daniel, est soit un homme réellement pacifique et bon ou tout au contraire, un lâche et un heureux cocu.
    J’ai encore apprécié votre lecture, qui dans cette histoire, prenait souvent le ton adéquate, l’ironie.
    Merci Pomme.
    Fabien

  3. Ah Dominique, je suis bien heureuse que vous appréciiez ce roman, personnellement je découvre aussi Tristan Bernard, plus connu pour son théâtre, et j’aime bien ce ton jamais vraiment sérieux, qui se moque de ses personnages tout en les aimant bien. Je suis en train d’en lire encore un autre.
    Pomme

  4. Bonjour Pomme
    Je trouve ces deux personnages principaux bien émouvants par leur jeunesse. Je m’empresse d’écouter d’autres oeuvres de Tristan Bernard.
    Merci pour cette lecture qui m’a enchantée une fois de plus.

  5. Vous me rassurez, Christophe. Il est vrai que cet humour assez sarcastique de Tristan Bernard n’est pas très répandu en littérature et peut surprendre quand on ne connait pas l’auteur. J’espère que vous vous amuserez un peu dans cette histoire.
    Pomme

  6. Au début de la lecture je trouvais le ton de la lectrice inapproprié, je ne connaissait pas l’auteur, mais après quelques pages j’étais captivé.

    Merci !