Gustave Klimt, La Musique (1895)

Psaumes 146 à 150

« Il a fait les cieux et la terre,
la mer et tout ce qui s’y trouve.
Il garde la fidélité à toujours.
Il fait droit aux opprimés ;
il donne du pain aux affamés ;
l’Éternel délivre les captifs ;
l’Éternel ouvre les yeux des aveugles ;
l’Éternel redresse ceux qui sont courbés ;
l’Éternel aime les justes.
L’Éternel protège les étrangers,
il soutient l’orphelin et la veuve,
mais il renverse la voie des méchants.
L’Éternel règne éternellement. »

Accéder au sommaire de La Bible

Traduction : Louis Segond (1810-1885).
Consulter la version texte de ce livre audio.
Références musicales :

Introduction :
Franz Josef Haydn, Concerto pour trompette, Hay-VIIe-01-01b, interprété par Paolo Longinotti et l’Orchestre de la Suisse Romande dirigé par Ernest Ansermet (1955, domaine public).

Psaume 146 :
Antonio Vivaldi, Les Quatre Saisons, Automne, RV269-01, interprété par Felix Ayo, Teresa Garatti et l’ensemble I Musici dirigé par Felix Ayo (1961, domaine public).

Psaume 147 :
François Adrien Boieldieu, Concerto pour harpe et orchestre, Boiel-Harp-03a, interprété par Nicanor Zabaleta et l’Orchestre Philharmonique de Berlin, dirigé par Ernst Märzendorfer (1960, domaine public).

Psaume 148 :
Antonio Vivaldi, Les Quatre Saisons, Hiver, RV297-02, interprété par Felix Ayo, Teresa Garatti et l’ensemble I Musici dirigé par Felix Ayo (1961, domaine public).

Psaume 149 :
Anton Dvorak, Concerto pour violoncelle, Op 104-3, interprété par Mitslav Rostropovitch et l’Orchestre Royal Philharmonic, dirigé par Adrian Boult (1957, domaine public).

Psaume 150 :
Giusepppe Verdi, Don Carlos Acte 1 Scène1, interprété par Nicola Zaccaria et le Choeur et l’Orchestre Philharmonique de Vienne dirigés par Herbert von Karajan (1958, domaine public).

Livre audio ajouté le 15/04/2014.
Consulté ~9 426 fois

Lu par Bruissement

Suggestions

6 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. C’est gentil à vous cher jean-charles et je vous remercie pour cette aimable pensée.
    Que Dieu nous aime ne pose aucun doute, la création qui comble notre corps et notre âme de bienfaits nous le laisse entrevoir, Sa Parole nous le dit et la mort de Son Fils pour retirer notre coeur de sa misère en est l’ultime preuve.
    Le problème réside en notre réponse à cet amour. Chacun choisit.
    Bonne continuation

  2. Merci, cher Shmuel pour votre gentillesse à mon égard.
    La persévérance me fut douce… tant les psaumes recèlent d’agréments: vérités essentielles, profondeurs aimables, poésies et réconforts…ainsi les côtoyer durant trois ans me fut un délice.
    J’ajouterai que vous, cher Shmuel et quelques autres (notamment MeDuy)avez contribué à cette persévérance par vos commentaires encourageants.
    Car il y a lieu en cette entreprise de craindre de ne pas être à la hauteur.
    Et donc malgré, sans doute, beaucoup de ratés et d’imperfections, j’éprouve un réel contentement à pouvoir offrir, à qui veut bien écouter, cette version (parmi d’autres) des 150 psaumes.
    Merci encore, cher Shmuel