Nicolas Froment - Dieu le Pere-e1647886767308

Psaumes 35 et 94

« Dieu des vengeances, Éternel !
Dieu des vengeances, parais !
Lève-toi, juge de la terre !
Rends aux superbes selon leurs œuvres !
Jusques à quand les méchants, ô Éternel !
Jusques à quand les méchants triompheront-ils ? »

Accéder au sommaire de La Bible

Traduction : Louis Segond (1910).
Consulter la version texte de ce livre audio.
Illustration : Nicolas Froment - Dieu le Père
Livre audio ajouté le 04/06/2009.
Consulté ~18756

Lu par Clotilde B.

Suggestions

6 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci clotilde,

    Mais il n’y a pas non plus que Rousseau dans la vie, j’existe moi aussi en matière de lecture …

    « Dieu de miséricorde, Éternel !
    Dieu des douces, des moins brutales !
    Rends aux superbes selon leurs œuvres !
    Jusques à quand les méchantes, ô Éternel !
    Jusques à quand les méchantes triompheront-elles toujours des pauvres gens ? »

    Pas plus de douceur et de clémence dans la femme de notre temps qu’aurait dit Rousseau.

  2. Bonsoir Robin,

    Figurez-vous que je me disais la même chose hier, et que je viens d’enregistrer un nouveau texte de Rousseau qui sera sans doute programmé dans les jours/semaines à venir 🙂

    [Histoire du précédent écrit, à savoir les Dialogues: texte où Rousseau explique qu’il a voulu déposer son manuscrit sur l’autel de Notre-Dame, avec le succès que l’on sait].

  3. Bonjour André,

    J’ai effectivement changé la dénomination qui figurait auparavant sur le site, la raison en est simple : l’appellation “Ancien Testament” est déjà partisane, chrétienne. Et dans la mesure où ce texte appartient à plusieurs traditions religieuses (judaïsme et christianisme), ce serait un parti pris injustifié.

    “Bible hébraïque” est une appellation plus objective dans la mesure où elle se limite à énoncer le fait que les textes qu’elles regroupent ont été écrits en hébreu.

    Bien cordialement,

    Augustin

  4. Merci Clotilde B. pour la lecture de ces deux très beaux psaumes. Une question d’un simple petit théologien orthodoxe chrétien ayant en ce cadre une maîtrise et préparant un doctorat. Une question bien modeste et surtout n’y portez aucun ombrage. Pourquoi le terme : “Bible hébraïque” ? “Ancien Testament” pourrait à mon avis pourrait suffit largement dans la mesure où l’A. T. ‘Abréviation commune aux Catholiques, Protestants et Orthodoxes et à tous les Chrétiens d’Orient) est un codex composé de multiples livrets rédigés (ou plutôt transmis au départ de bouche à oreille il y a plus de 4500 ans)- Codex rédigé en hébreux dont la Pentateuque, le syriaque, le chaldéen l’arméen. Seul le Nouveau Testament – (N. T.) initiale) acceptée) de façon œcuménique) est écrit totalement en grec ancien, mais c’est toujours un codex et non un libris telle la Bagavad Gita, ou le Mahabarata, ou bien le Qoran par exemple. Voir le Popol Vùh (Le Livre des Principes après la vie)des Indiens Quichés en Amérique du Sud près du Lac Titicaca.

    Monsieur le Pasteur Louis Segond n’a jamais, il me semble, utiliser ce terme. Je possède cette Bible étonnante et ses 5 remaniements au cours des nombreuses décennies. C’est une excellente Bible d’étude, que l’on soit Protestant ou Orthodoxe.

    Enfin rendons à César ce qui est César. Et à ceux qui le méritent AUSSI. Rendons aussi hommage aux Chaldéens, Syriaques, Arméniens et à tous ces autres peuples sémites -, ou non -, qui ont peuplé à l’époque TOUTE L’ASIE MINEURE bien au-delà du Tigre et de l’Euphrate -,Dixit toutes les recherches archéologiques depuis plus de 50 ans. Cet ouvrage remarquable est un des patrimoines de l’humanité qui ne concerne en aucun cas “le monopole” d’un seul peuple sémite. Quand bien même en ce domaine il y inscrivit ses empreintes religieuses, mystiques, métaphysique (issues de l’Égypte ancienne, voir les chapitres de la Genèse et… l’exode ! en partie – Soit le “Paut Neteru” exposé au British Museum of London) et humaine. [Vendu à la libraire du Louvres à Paris – Livres présentés et traduit par Sir William Budge).

    Je vous remercie et excusez moi pour ce message qui se veut en aucun cas négatif aux accents pénibles du professorat en Théologie chrétienne orientale. Je me sens même gêne de vous raconter tout cela quand on sait que les Psaumes furent au trois quart rédigés en cette si lointaine Égypte, nommé bien souvent “l’Antique Misraïm”. C’est chose bien connue dans ce milieu si particulier qu’est la théologie.

    Bien amicalement.

    ricandre