Bocage, L'Innocence reconnue

L’Innocence reconnue

 

L’Innocence reconnue (II,8) est la quinzième des nouvelles du Décaméron enregistrées (il en reste 85…)

Une princesse, mariée, éconduite par l’honnête comte à qui elle voulait s’offrir, se venge de cette humiliation, entraînant mille péripéties jusqu’à la fin heureuse, comme il se doit dans les contes de Boccace.

« Le vertueux Gautier, qui, tout innocent qu’il était, semblait, par sa fuite, s’être déclaré criminel, arriva à Calais, avec ses deux enfants, sans se faire connaître. Il passa tout de suite en Angleterre, et marcha droit à Londres, sous l’habit de mendiant. La première leçon qu’il fit à ses enfants fut de leur recommander de souffrir patiemment la pauvreté où la fortune les avait réduits, et de ne déclarer jamais à qui que ce fût, s’ils ne voulaient s’exposer à perdre la vie, ni d’où ils étaient, ni qui était leur père. »

Traduction : Antoine Sabatier de Castres (1742-1817).
Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 30/08/2012.
Consulté ~9 131 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.