Giovanni Boldini, Portrait de Gladys Deacon (1908)

Gladys Harvey

Dans les années 1920, il y avait à Paris une série de femmes entretenues, depuis la lorette jusqu’à la courtisane menant grand train. Ces demi-mondaines vivent dans des appartements meublés pour les plus modestes et dans des hôtels particuliers pour les plus influentes. Leur clientèle est composée de grands bourgeois, de riches industriels, de banquiers, de riches provinciaux et même, pour les plus en vogue, d’aristocrates français ou étrangers.
Ce groupe social, jusque-là invisible, se manifesta bruyamment dans la presse, le théâtre, les réunions publiques et finalement dans toute la société parisienne à partir du Second Empire pour atteindre son apogée vers 1900 et disparaître pendant la Première Guerre mondiale.
Gladys fait partie de l’élite de ces grandes cocottes dont l’histoire a retenu les noms : Liane de Pougy, Cora Pearl, la belle Otéro, Émilienne d’Alençon et tant d’autres.
Un jour, Claude Larcher est invité à un dîner chic, organisé par un de ses amis d’enfance, qui est devenu un riche bourgeois snob. Pour le plaisir d’observer les convives, Claude se rend à l’invitation. Il y rencontre Gladys, qui connaît son amitié avec Jacques Molan, un romancier qu’elle admire avec passion depuis son adolescence. Pourquoi Gladys a-t-elle tant désiré rencontrer Claude Larcher à ce dîner ?

Gladys Harvey fait partie du recueil Pastels : dix portraits de femme, publié en 1889.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 03/10/2020.
Consulté ~3472

Lu par Cocotte

Suggestions

5 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Chère Claryssandre
    Grand merci à vous également. Eh oui, je ne connaissais pas Wikiart, et, grâce à vous, je vais me régaler aussi.
    J’apprécie beaucoup ces échanges entre audio lecteurs et DDV. C’est super!
    Amicalement
    Cocotte

  2. Chère Cocotte, merci d’indiquer à chaque fois l’origine de l’illustration de votre billet de présentation. Grâce à vous, j’ai découvert Wikiart et je me régale. Je tenais à vous en remercier très chaleureusement !

  3. Chère Claryssandre
    Un grand merci à vous, pour votre commentaire, toujours le bienvenu et Très apprécié.Je suis ravie que vous ayez aimé cette nouvelle.
    A bientôt!
    Amitiés
    Cocotte