Galet Armand

Armand

Donneur de voix : Christian Dousset | Durée : 3h 36min | Genre : Romans


Galet Armand

« Il était midi. À cause du froid, le soleil semblait plus petit. Les vitres et les glaces ne renvoyaient pas ses rayons. Mon attention, comme celle des enfants, se portait sur tout ce qui bougeait. Parfois je caressais la tête d’un cheval, sur le front pour qu’il ne me mordît pas.
Je suivais une rue si étroite que les fouets des voitures me touchaient en passant, lorsqu’une main se posa sur mon épaule. »
Ainsi commence ce roman intimiste d’Emmanuel Bove. Quatre personnages se côtoient dans un récit à la première personne où art du détail, observations psychologiques et analyse des tourments du narrateur créent un univers propre à l’auteur.

Illustration : Galet Armand (cliché personnel).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Armand.zip




> Références musicales :

Pandora Selfridge, Three Dramatic Etudes (domaine public).


> Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 26/10/2017.
Consulté ~6 518 fois

Lu par Christian Dousset

Suggestions

14 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Chère Marie,
    Votre chaleureux commentaire me va droit au coeur; il est si important de constater qu’on a pu apporter un peu de bonheur à travers une modeste lecture mais l’auteur y est aussi pour beaucoup. Au plaisir de vous retrouver entre d’autres pages.

  2. Cher Monsieur,
    Comme il est agréable de vous entendre faire revivre ces romans. Vous y mettez sans doute tout votre cœur mais aussi votre âme , sans faire ombrage à l’auteur. Vous êtes d’une grande générosité et sachez que c’est franchement apprécié. De grands mercis pour ce bonheur apporté.
    J’ajoute qu’il est heureux de pouvoir choisir les œuvres d’après, non seulement l’auteur, mais surtout, par les donneurs de voix.

  3. @ Christian Dousset
    Nestor Plasma s’est dit aussi que ce devait être très auto-biographique, et jusqu’aux réactions des personnages féminins.
    En effet aussi, difficile pour ce roman de trouver le bon ton (Nestor Plasma note que vous l’avez très bien trouvé dans l’Assassinat du courrier de Lyon).
    C’est le genre de livre qu’on pourra écouter une deuxième fois sans s’ennuyer.

    Nestor Plasma, c’est pour ça qu’on l’aime

  4. Bonjour Nestor Plasma,
    Je comprends votre perplexité. Il m’arrive moi aussi de m’interroger sur le ton à prendre pendant la lecture parce que le personnage ne me semble pas simple mais peut-être est-ce là son intérêt. Une autre observation: cette lecture de “Armand”s’ajoutant à celle de “Mes amis”et précédant celle de “Un homme singulier”, j’ai la sensation de retrouver un peu le même type de personnage et je me demande où se situe la frontière entre auteur et narrateur d’autant qu’il s’agit chaque fois de récits à la 1ére personne.
    Merci pour votre remarque très enrichissante.

  5. • • •More