Edgar Degas, L'Altiste (1880).

La Fiancée du violoniste

« Un cadavre de femme est retrouvé enterré dans le jardin des Favrin, couple apparemment sans histoires habitant dans une maison à Viroflay. Madame Favrin ayant disparu depuis quelque temps, on arrête le mari, coupable présumé de ce crime. Mais le commissaire Croiserel, en charge de l’enquête, soupçonne vite que l’affaire est bien plus complexe qu’elle n’en a l’air et il investigue, l’air de rien, auprès de tout l’entourage de ce couple étrange.
Mari brutal, amant musicien volage, couple riche dont Madame Favrin est gouvernante, réapparition inopinée de celle-ci, enlèvement d’enfant, Croiserel avance dans ses recherches et ses interrogatoires : mais quel est donc le motif de ce crime odieux ?
Tous les ingrédients sont là pour tenir le lecteur en haleine jusqu’au dénouement final inattendu.

Emmanuel Bove, sous le pseudonyme de Pierre Dugast, a publié ce premier roman policier (le second étant Le Meurtre de Suzy Pommier) en 1933 sous le titre La Toque de breitschwantz. Malgré le style très conventionnel du « roman noir », on retrouve tout l’intérêt de Bove pour la complexité de la nature humaine, et cette atmosphère glauque et lourde, si caractéristique de ses autres romans. » (Bibliothèque numérique romande)


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Livre audio gratuit ajouté le 15/08/2017.
Consulté ~6416

Lu par Cocotte

Suggestions

8 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Chère Ribambelle.
    Ah! J’aurais cru que ce roman policier vous plairait! Je me suis trompée! Heureusement, vous avez encor, dans la bibliothèque, beaucoup de romans, de tous genres, qui vous attendent. Je vous souhaite de belles lectures.
    Amicalement
    Cocotte

  2. Chère Cocotte,
    J’avais écouté le début du “meurtre de Suzy Pommier”, mais ça ne m’avait pas vraiment plu…
    A bientôt,
    Bien cordialement,

  3. Chère Ribambelle
    Vous qui avez aimé ce policier d’Emmanuel Bove, avez-vous écouté “Le meurtre de Suzy Pommier”? Je ne sais pas s’il est dans la liste des policiers,Mais il devrait vous plaire, puisqu’il est de Bove également.
    Je suis très heureuse de vous avoir apporté un moment d’évasion. merci de m’avoir dit votre satisfaction. J’y suis très sensible.
    Très cordialement.
    Cocotte

  4. Un policier que je viens seulement de découvrir (il n’était pas classé dans les policiers…).
    Un bon moment de plaisir et de distraction, merci Cocotte ! J’espère que vous allez bien,
    Bien cordialement,

  5. Merci beaucoup, cher Georges, pour votre aimable commentaire, très encourageant.
    A bientôt pour le plaisir de retrouver Emmanuel Bove, que j’aime beaucoup.
    Cordialement
    Cocotte

  6. Ah! ma chère amie Francine, que je suis heureuse de vous retrouver, vous et vos encourageants commentaires!
    Ce que vous dites au sujet de la littérature est très juste. Elle nous fait oublier les mauvaises choses.
    En France, le temps est couci-couça. De la canicule, et aussi des pluies de temps en temps, qui ont d’ailleurs l’avantage de m’éviter d’arroser.
    J’ai en réserve tout un bouquet de belles lectures qui devraient plaire aux audio lecteurs, car ce sont vos commentaires qui orientent mes choix.
    Puisqu’il fait très beau, je vous souhaite de passer de bons moments, dans une chaise longue, au beau soleil du Québec.
    Amitiés, et à très bientôt pour le nouveau Bove, qui est assez long, mais que vous aimerez, j’en suis sûre.
    Chaleureuses amitiés (c’est la saison
    Cocotte

  7. Bonjour ma chère amie Cocotte
    Et bien oui me voici encore pour venir me régaler d’un roman d’Emmanuel Bove. La fiancée du violoniste
    lu par vous chère amie. Comme vous me disiez dans un de vos derniers commentaire, au Québec comme en France il y a de bonnes choses comme de moins bonnes. Moi, c’est d’écouter de la littérature qui me fait oublier les mauvaises choses. C’est un univers tellement fascinant, surtout quand c’est vous Cocotte qui nous lisez ces beaux romans. Un grand merci encore pour votre dévouement et votre générosité. J’espère que vous avez un beau mois d’août en France. Ici il fait très beau. Profitons de l’été en écoutant de beaux romans sur littérature.com.