Robert Delaunay - Portrait du poete Philippe soupault

Le Pressentiment

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 3h 35min | Genre : Romans


Robert Delaunay - Portrait du poète Philippe Soupault

Charles Benesteau, un avocat parisien, décide de rompre avec la bourgeoisie à laquelle il appartient. Il en a assez de ne voir autour de lui que des gens injustes et avares, incapables d’un mouvement de générosité. Il quitte femme, enfants, amis, situation et richesse pour chercher la liberté dans la solitude et l’exil. Pas très loin, tout de même : de son immeuble chic et hausmannien dans le 18e, l’avocat déménage porte de Vanves dans le 14e et y loue un petit appartement dans un immeuble pauvre pour y écrire et passer inaperçu. Là, il rencontre tout un monde qu’il n’a jamais côtoyé de sa vie.
Ses voisins de rue et de palier (telle madame Chevasse) ne sont pas moins aussi méchants et odieux que ceux et celles de son ancien beau quartier. Pourquoi tant de haine ? Il n’arrive pas à comprendre.
La mort arrivera vite au rendez-vous.

La famille, comme il se doit, fit face aux obligations et sut être à la hauteur ; l’enterrement fut grandiose. Jamais la rue dans laquelle il avait décidé d’habiter n’en avait vu de pareil ; à la grande satisfaction des habitants de la rue qui purent assister, gratuitement de leur fenêtre, à tout ce spectacle. « Immédiatement après les fleurs venaient les frères du défunt, en habit, ses confrères, les amis. L’un d’eux disait : « Maintenant je comprends beaucoup de choses. Charles devait avoir Le Pressentiment de sa mort. »», d’où le titre.

> Écouter un extrait : Chapitres 01 à 04.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Le Pressentiment.zip


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Chapitres 01 à 04.mp3 (Clic-droit, “Enregistrer sous…”)
Chapitres 05 à 08.mp3
Chapitres 09 à 13.mp3
Chapitres 14 à 18.mp3


> Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 15/10/2016.
Consulté ~6 785 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

2 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Très belle lecture et très beau texte, très surprenant, terrible. . Merci beaucoup de me l’avoir fait connaitre
    Elisabeth