Messieurs Panhard et Levassor, à bord de leur voiture à pétrole, concurrente nº13 du concours de voitures sans chevaux organisé par le « Petit Journal », 22 juillet 1894

Azurine, ou Le Nouveau Voyage

Alors que nous vivons probablement les derniers temps de l’ère du pétrole, il peut être amusant de découvrir un des tout premiers récits de voyage en automobile : dans le courant de l’été 1894, René Boylesve, deux amis et un mécanicien, à bord d’une Panhard et Levassor répondant au doux nom d’Azurine, effectuèrent un voyage d’agrément de Paris à Aix-les-bains. Pendant neuf jours, à la vitesse vertigineuse de 17 km/h, les quatre compagnons parcoururent près de 600 km et visitèrent, au gré de leurs envies (et des caprices d’Azurine !), Auxerre, Chalon, Lyon… suscitant la curiosité des autochtones et semant la panique parmi les troupeaux croisés sur la route.

Cette belle aventure, pleine d’humour et de poésie, fut publiée en 1895 dans la revue Le Monde moderne.

Consulter la version texte de ce livre audio.
Références musicales :

Sous le pont, Avant l’orage (licence Cc-By-Nc-Sa-2.0).

Licence d'utilisation : CC BY-NC-SA : Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions
Livre audio ajouté le 11/12/2019.
Consulté ~3 548 fois

Lu par Christine Sétrin

Suggestions

2 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Vous avez tout à fait raison, Pascalette : dans ses derniers écrits, René Boylesve est beaucoup moins enthousiaste quant à la technologie… Pour ne citer qu’un exemple, trente ans après Azurine, en 1925, dans J’ai écrit une petite histoire, il mettait en scène deux personnages en train d’essayer de bavarder dans une rue envahie par des automobiles agressives et téméraires. Comme le monde avait changé !
    Merci de votre retour 🙂 et bonne année 2020 !!!
    Ch.