Souvenirs du jardin détruit

Souvenirs du jardin détruit

Subtile étude de psychologie amoureuse, ce court roman de René Boylesve (1867-1926) a été publié notamment dans la revue Demain en 1924.

« Mais, que Mme Barégère, amoureuse, n’eût rien à confier ou à dissimuler touchant son mari, c’est à dire que les énigmatiques particularités dont j’avais été frappé, moi, n’existassent pas à ses yeux, voilà qui tendait à détruire chez moi-même le prétendu mystère. Que diable ! cette femme, si amoureuse qu’elle fût, n’était ni aveugle ni sotte ; uniquement et constamment préoccupée de son mari, il était inadmissible qu’elle ne l’eût pas étudié, épié, soupçonné même, enfin connu jusqu’en ses plus secrets replis. Elle m’avait cité de lui maints traits qui allaient jusqu’à déceler chez elle une perspicacité bien aiguë. Rien pourtant chez elle, non plus que chez M. et Mme Desréaux, qui dénonçât ce passager et douloureux coup d’ombre, régulièrement constaté par moi sur le front du Docteur dans les moments même où le Docteur se révélait le plus épris de sa femme. »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Livre audio gratuit ajouté le 15/08/2018.
Consulté ~3363

Lu par Daniel Luttringer

Suggestions

2 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Je suis contrit de devoir avouer, Marjolaine, que j’ai découvert René Boylesve dans cette oeuvre (tardive). Il est certain que j’ai envie de poursuivre.
    Dans l’immédiat, au débotté, je citerais Paul Bourget.
    A bientôt ?

  2. Un plaisir de vous retrouver, M. Luttringer, dans ce roman atypique pour moi. En effet, j’y trouve la finesse, le calme, une douce ironie sans sarcasmes, des sentiments ni trop durs ni mievres, un ton accordé à mes goûts. Je vais chercher si vous avez lu d’autres romans de cet écrivain. Si je ne craignais d’abuser, je poserais la question: quels auteurs sont dans cette veine ? Merci encore de tout coeur pour