George Romney - Portrait of Elizabeth, Duchess-Countess of Sutherland (1782)

Le Secret de Lady Audley (Tome 2)

• • •More

« – Je n’ai aucun doute que vous n’ayez été inquiète, lady Audley, dit Robert après un moment de silence, fixant les yeux de milady comme ils erraient furtivement sur lui. Il n’y a personne pour qui la vie de mon oncle puisse être d’une plus grande valeur que pour vous. Votre bonheur, votre prospérité, votre sécurité dépendent entièrement de son existence.
[…]
Les yeux de milady rencontrèrent ceux de Robert et eurent un certain rayonnement de triomphe dans leur éclat.
– Je sais cela, dit-elle, ceux qui me frappent doivent passer sur lui pour me frapper.
Elle indiqua le dormeur en disant ces mots, les yeux toujours fixés sur Robert Audley. Elle le défiait avec ses yeux bleus, dont l’éclat était accru par un air de triomphe. Elle le défiait avec son sourire calme, un sourire de beauté fatale, plein de pensées dissimulées et de voies mystérieuses. »

Dans ce deuxième et dernier tome de son célèbre roman (dont la première partie est déjà disponible sur notre site), le lecteur pourra suivre le terrible affrontement entre Robert Audley et sa tante Lady Audley.

Traduction : Judith Bernard-Derosne (1827-1912).

Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Références musicales :

Ludwig Von Beethoven (1770-1827), Piano Concerto #5 In E Flat, Op. 73, « Emperor » -2. Adagio Unpoco Moto, interprété par Leon Fleisher, George Szell et l’ensemble Cleveland Orchestra (1961, domaine public).

Livre audio gratuit ajouté le 08/03/2019.
Consulté ~18412

Lu par Vincent de l'Épine

Suggestions

78 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Cher Vincent de l’Épine,
    J’aimerais bien aussi être paresseuse et opinâtre comme Robert Audley, mais souvent on se penche d’une de ces côtés en oubliant l’autre… Merci beaucoup pour votre aimable message et pour votre avertissement concernant Les Oiseaux de Proie! Vous faites un très bon travail et j’ai à vous remercier beaucoup!
    Je vous souhaite une excellente soirée,
    Beautemps

  2. Merci Beautemps !
    Heureux que vous ayez apprécié cette lecture ! Il est vrai que ce roman abonde en personnages forts ou intéressants. J’aime beaucoup le personnage de Robert Audley, paresseux et indolent, mais opiniâtre aussi, n’abandonnant jamais son objectif ! Ainsi que Clara Talboys qui n’est pas sans évoquer la Margaret Wilmot de Henry Dunbar.
    Peut-être vous réjouirez-vous de savoir que j’enregistre en ce moment Les Oiseaux de Proie, qui est un très gros morceau, et où le talent de Mary-Elizabeth Braddon éclate d’une façon toute différente. Ce sera pour dans quelques semaines.
    Merci de vos encouragements !

  3. Cher Vincent de l’èpine,
    un très grand merci à vous pour cette lecture avec votre très agréable voix!
    Elisabeth Braddon invente des charactèses indépendantes et fortes (ses héroines et héros dans les romans différents se ressemblant parfois). J’ai bien aimé me laisser imprégner par l’esprit de cette époque et de ces personnages indépendants, francs et agissant à leur guise !
    Je vous souhaite une excellente soirée,
    Beautemps

  4. Merci Domie,
    Les commentaires des audio-lecteurs indiquent que Mary Elizabeth Braddon n’a pas en France la notoriété qu’elle mériterait.
    Elle a pourtant écrit nombre de très beaux romans, dont nous vous proposons déjà un bel échantillon sur notre site (avec des donneurs de voix différents pour varier les plaisirs).
    Merci de votre commentaire sur ma lecture, c’est très encourageant.
    A très bientôt

  5. Merci Maririe !
    Vous avez donc fait là une belle découverte et je suis heureux d’y avoir participé à mon petit niveau.
    Vous trouverez beaucoup d’oeuvres de M.E. Braddon sur notre site, lus par des lecteurs différents. Et d’autres sont en préparation.
    A bientôt donc 🙂 !

  6. Merci beaucoup pour votre lecture, grâce à laquelle j’ai passé de très bons moments et j’ai découvert cette auteure !

  7. Bonjour Priscillia !
    Je suis heureux au fil des commentaires, de voir que mes petites lectures contribuent à faire connaître Mary-Elizabeth Braddon. Elle était très prolifique, vous trouverez matière à vous satisfaire, même si la plupart de ses romans n’étant pas encore libres de droits, nous ne pouvons ici en proposer que quelques-uns.
    A très bientôt sur notre site !

  8. Encore une fois, merci pour ce choix de lecture qui m’a fait aimer encore davantage cette écrivaine que je ne connaissais pas avant de lire “Vixen”. “Le secret de Lady Audley” m’a tenu en haleine jusqu’au bout et je dois dire que je suis plus que satisfaite du destin réservé à chacun des personnages au sortir de toute cette histoire. Je pense continuer avec un autre de ses romans car décidément, j’aime beaucoup l’écriture de cette femme de lettres. Merci à vous Vincent de m’avoir fait découvrir Mary Elizabeth Braddon.

  9. Ouh là là, je n’ai pas pensé que mon commentaire pouvait être vu par des personnes n’ayant pas encore lu le livre. Je fais encore ma maladroite. Désolée.
    Merci Vincent et Sautillant pour vos réponses. Et je clos vite le sujet avant de faire une gaffe. Bonne journée à vous!

  10. Bonjour …

    Pom pom pom pom !

    VINCENT … n ‘ est-ce pas tout simplement l ‘ aubergiste ? Ma lecture ( enthousiaste ! tant envers l ‘ histoire – vraiment bonne – qu ‘envers son lecteur- vraiment bon ) remonte à quelques mois et c ‘ est sous toutes reserves que j ‘ avance cette reponse

  11. Merci Estelle de votre commentaire très encourageant !
    Je suis un peu embêté pour répondre à votre question sans “divulgâcher” la fin du roman pour les autres audiolecteurs qui ne l’ont pas encore écouté… Il me semblait qu’on avait la réponse à ce mystère dans les derniers chapitres ; je les ai relus hier mais n’ai pas trouvé ce que je cherchais. En tout cas la réponse à votre question (qui frappe à la porte ?) apparaît assez logique si vous connaissez la fin du roman, même si “toutes les pièces du puzzle ne s’assemblent pas parfaitement”.
    Désolé d’employer ces phrases elliptiques, j’espère que vous me comprenez !
    Si vous aimez les mystères, vous en retrouverez dans deux autres beaux romans de ME Braddon, La Trace du Serpent et Henry Dunbar.
    A très bientôt !

  12. Bonjour Vincent,
    Je viens de terminer lady Audley. Merci pour la qualité de votre lecture et de tout le temps dont vous usez pour arriver à ce résultat. Je me pose une question sur le livre. Peut être pourrez vous y répondre. Après la disparition de Georges talboys, alors que robert est endormi chez lui, quelqu’un vient frapper a sa porte. Il n’ouvre pas car trop épuisé par les dernières épreuves. Mais qui a frappé à sa porte? Après avoir fini l’écoute du livre je n’ai pas la réponse à cette question. Ou peut être n’ai je pas été assez attentive

  13. @ Vincent de l ‘ ÉPINE

    Sémillant VINCENT … Bonjour !

    Merci pour tous vos … ” enregistratur ” !
    Merci aussi au fourmillant AHIKAR !

    Titillante journée !

  14. Bonjour Christine,
    Je suis doublement heureux à la lecture de votre message, à la fois que vous appréciez ma lecture, et aussi de vous avoir fait découvrir cet auteur qui mériterait d’être beaucoup plus connu de nos jours. Notre catalogue d’oeuvres de ME Braddon commence à s’étoffer. Vous y découvrirez beaucoup de belles choses enregistrées par plusieurs donneurs de voix. Pour ma part j’ai presque fini “Vixen” du même auteur, bien que ce soit un roman d’un genre assez différent. Il sera publié cette semaine, mais chut ! c’est encore un secret 🙂

  15. Merci beaucoup pour cette lecture. Grâce à vous j’ai découvert cet auteur et vais aller aussitôt regarder le site pour en écouter un autre roman ! Vos lectures sont mes préférées sur le site : l’intelligence de l’oeuvre vous fait nous la donner sans la trahir et dans toute sa saveur, votre voix est agréable à écouter, votre rythme parfait, et vous savez trouver le juste équilibre dans l’interprétation : vous mettez assez le ton pour que la lecture soit vivante et savoureuse, tout en ayant à la fois une lecture suffisamment neutre pour que nous puissions avoir notre propre lecture. Vous savez trouver cet équilibre rare entre la présence et l’effacement. Chapeau bas ! Et encore merci infiniment pour vos lectures qui rendent mes insomnies si agréables.

  16. • • •More