Claude Monet - La Dame en blanc au jardin (1867), musée de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg

Jardin au fil des saisons (Poème)

« Passant égaré sur mes chemins,
Assieds-toi à l’ombre de mes mots
Pour un peu de grâce, de repos,
Quelques effluves de parfum
Qui se sont cachés dans mon jardin:
Passant, je veux m’en faire l’écho […] »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Références musicales :

Antonio Vivaldi, Les Quatre saisons, interprétées par American Baroque.

Livre audio gratuit ajouté le 10/09/2009.
Consulté ~18946

Lu par Bruissement

Suggestions

8 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Poèmes délicieux, voix fraîche, douce et très bien adaptée au texte. La musique embellit encore ce jardin, où il doit faire bon flâner, comme dans celui de Monet. L’ensemble est une belle réussite.
    Bravo, Bruissement! Offrirez-vous bientôt d’autres poèmes aux audio lecteurs de Littérature Audio?
    Merci à la lectrice, et aussi à la poétesse pour ce moment embaumé!
    Cocotte

  2. Voilà qui est fort gentil, chère Pascale. Encore, dites-vous… d’autres poésies attendent que j’ai un peu de temps pour trouver la musique pour les accompagner…mais avant cela j’ai d’autres lectures à mettre en ligne.
    Merci pour votre encouragement.

  3. Merci à Françoise qui m’a si gentiment fait plaisir et à Noble Panda pour son amabilité également et pour ses précisions des plus intéressantes.
    Pour moi l’hiver n’est pas une saison morte mais plutôt en sommeil, une saison de repos pour le jardin et souvent, d’une exquise beauté!
    Amicalement

  4. Très beau texte mis élégamment en musique. Le choix judicieux de “Femme au jardin” de Claude Monet me fait penser par analogie à l’article d’Octave Mirbeau sur son ami le peintre paru dans “l’Art dans les deux mondes”, du 7 mars 1891, intitulé Claude Monet. Il y décrit en première partie le jardin de Giverny… et il aime tant le maître des lieux qu’il se garde bien d’évoquer la quatrième saison, comme un désir d’éternité de cette amitié passionnée et assidue.
    Bravo encore.