Thierry Cabot - Scene enfantine

Scène enfantine (Poème)

« L’enfance est l’horizon indépassable de notre vie. Quand nous voulons l’oublier, elle se rappelle sans cesse à nous. Dans ce poème au caractère primesautier, j’ai voulu en retrouver l’inaltérable fraîcheur. »
Thierry Cabot

« Malicieux,
Vingt petits yeux
Dont l’or se voile,
D’un puéril
Soleil d’avril,
Font leur étoile. »

Consulter la version texte de ce livre audio.
Références musicales :

Wolfgang Amadeus Mozart, Sérénade n°13 « Petite Musique de Nuit » en sol majeur K525,  Rondo allegro, interprété par l’ensemble New York Philharmonic, dirigé par Bruno Walter (1954, domaine public).

Livre audio ajouté le 30/01/2012.
Consulté ~8 396 fois

Lu par Cocotte

Suggestions

6 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Oh! Que c’est joli, Galina! Quel beau prénom!
    Vous avez raison, l’enfance est le plus beau des pays, celui où on n’avait pas de soucis, pas de problèmes… Il suffisait de se laisser vivre!
    Mais, si on réfléchit bien, chaque âge a ses charmes.
    Heureusement d’ailleurs!
    Bien cordialement
    Cocotte

  2. Je suis de votre avis. Ce poème de Thierry Cabot est délicieux et j’ai pris grand plaisir à le lire.
    Merci d’avoir bien voulu me dire que vous avez aimé.
    Cocotte