Nantua et le lac

Accusation de parricide commis par une femme sous les vêtements de son mari

« Marie-Rose fut accusée d’une série de vols, qui furent commis dans son voisinage, et qui firent dire d’elle qu’elle avait les doigts longs. Le père et la mère de cette mauvaise créature, gens honnêtes et sans reproche, étaient péniblement affectés du récit qu’on leur faisait de tant d’actions répréhensibles. Ils durent en manifester leur mécontentement à leur fille. Celle-ci crut que l’intention de ses parents était de la priver, autant qu’ils le pourraient, de la part de son patrimoine. »

Çà l’arrange de tuer son père…

« La culpabilité de Marie-Rose n’était pas douteuse ; mais il restait à savoir quel était l’homme, son complice, qui, revêtu du pantalon et de la blouse de Louis Mathieu, avait attiré par un mensonge le malheureux Perrin hors de sa maison. »

Nous assistons à ce procès de la cour d’Assises de Nantua en 1829.

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 15/05/2017.
Consulté ~4006

Lu par René Depasse

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.