Émile Bayard - Fête champêtre

Bons Voisins

Félix Vabien porte bien son nom : à soixante ans, malgré une vie rude et le chagrin d’avoir perdu sa femme et sa fille, il est toujours de bonne humeur et prêt à rendre service. Il s’occupe avec amour de sa seule petite-fille, Cécile, que tout le monde surnomme Joyeuse à cause de son caractère enjoué et optimiste. Le père Félix et Joyeuse se rendent régulièrement chez des « voisins » de la Brévine, à deux heures de marche de chez eux, les Renaud, une famille plutôt riche avec quatre fils déjà adultes.
L’un d’eux, Juste, qui a fait des études d’ingénieur, est promis à un bel avenir. Cécile, qui a maintenant dix-huit ans, ne peut s’empêcher de rêver à ce jeune homme, si différent d’elle et de son milieu. Mais il y a aussi Étienne, le fils du tisserand qui ne cesse de lui faire comprendre qu’il aimerait l’épouser. Faut-il suivre ses rêves ou se résigner à la réalité ?
L’auteure décrit avec charme et délicatesse aussi bien la vie des paysans de cette région des montagnes neuchâteloises que les sentiments des divers personnages. Le texte, publié en 1886, a gardé toute sa fraîcheur et se lit avec plaisir, probablement grâce au style de l’auteure et à ses évocations fines et sensibles des paysages et des caractères. (Source : Bibliothèque numérique romande)

Archives téléchargeables :

Consulter la version texte du livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Remarques :

T. Combe est le pseudonyme d’Adèle Huguenin-Vuillemin (1856-1933).

Livre ajouté le 08/08/2021.
Consulté ~3 162 fois

Lu par Cocotte

Suggestions

11 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Chère Rose-Marie
    Merci beaucoup pour votre si aimable message, qui m’a beaucoup touchée. Vous avez raison, c’est une grande chance pour moi aussi, de pouvoir discuter et échanger entre fans du même auteur.
    Dès que j’ai fini le roman de Conan Doyle en cours, je publierai un T. Combe. j’en ai annoncé trois! Je serrai heureuse de vous accompagner à la rentrée, pendant quelques heures.
    A bientôt! Toutes mes amitiés
    Cocotte

  2. Chères Cocotte et Marjolaine ,
    Oui c’est une chance et un grand plaisir de dialoguer avec notre lectrice,d’échanger et de lire les commentaires de tous ceux qui aiment ce site ,les auteurs que l’on nous proposent et qui ont de la gratitude pour nos chers lecteurs .
    A bientôt
    Rose Marie

  3. Chère Marjolaine
    Mille et mille mercis pour votre mot, qui m’a fait un très grand plaisir.
    J’aime beaucoup T. Combe et je suis ravie de voir que beaucoup d’audio lecteurs apprécient aussi ses romans.
    Nous avons eu la même idée : ce soir, à minuit, un récapitulatif des nouvelles de Daudet : Etudes et paysages, sera publié. Il contiendra toutes les nouvelles de ce recueil, même celles un peu oubliées car publiées depuis longtemps. et vous retrouverez avec plaisir des donneurs de voix qu’on n’a plus la chance d’écouter.
    Pour vous remercier de votre fidélité, je vais annoncer tout de suite un autre roman de T. Combe, et je me dépêcherai de publier ceux que j’ai déjà retenus le plus vite possible.
    Toutes mes amitiés et à bientôt!
    Cocotte

  4. Chère Cocotte,

    Je me glisse dans le bouquet champêtre des échanges ci-dessus, pour me joindre à vous. Quelle joie de côtoyer ainsi les mots des audiolectrices (?) et les vôtres chère Cocotte, à propos de T.Combe que j’aime tant. Merci merci !

    PS: je vais rassembler vos lectures ( courtes ?) de Daudet, celles publiées récemment, pour les savourer.

    Toutes mes amitiés

  5. Chère Rose-Marie
    Ah! Je savais bien que je vous ferais plaisir en publiant un nouveau roman de cette auteure suisse, que j’apprécie autant que vous.
    J’ai beaucoup apprécié votre fine analyse des romans de T. Combe. Vous avez mille fois raisons et je souscris entièrement à vos paroles.
    Merci de me dire que je m’améliore au fil de mes lectures. J’essaie en effet, de faire pour le mieux, et c’est vrai que le nettoyage devient un peu plus facile.
    Chaque roman de T. Combe présente une histoire différente, mais toutes sont passionnantes. Je ne vais pas tarder à en proposer deux autres, qui me tentent beaucoup.
    Comme vous, dans ma jeunesse, j’ai apprécié les noces simples, sans prestataires, seulement avec la famille et les amis, et c’était très bien! On était “entre soi”, sans prestataires. Enfin, autre temps, autres habitudes! C’est le progrès!
    J’ai beaucoup aimé votre commentaire et vus en remercie chaleureusement.
    A bientôt!
    Toutes mes amitiés!
    Cocotte

  6. Bonjour, chère amie Francine
    Cela me fait grand plaisir de vous retrouver.
    Je suis ravie de voir que T. Bombe suscite beaucoup d’intérêt. J’enregistrerai bientôt un autre roman de cette auteure. Comme vous, je passe un très bon moment en sa compagnie. Et, bonne nouvelle, il y a encore plusieurs inédits.
    A très bientot!
    Toutes mes amitiés
    Cocotte

  7. Merci chère lectrice ,les livres de cette auteure sont intemporels et mettent de l’espérance au cœur.Les sentiments sont finement décrits et nous apprennent sur l’esprit humain ,les complications que l’on se fait soi même et les soucis que cela engendre,le choix que l’on a à chaque instant sur ce que l’on dit ou fait.
    Et toujours ce courage de l’époque”des voisins à deux heures de marche ” mais aussi cette confiance en soi que donne l’autonomie,savoir que l’on peut compter sur ses pieds et ses mains ,je retrouve ici à la campagne ce respect et cette gratitude dans mon corps ,quand je jardine fais la cuisine ,fais une balade ,du raccomodage du tricot,du bricolage ,un monde merveilleux s’offre à nous quand on fait les choses par nous-mêmes.
    Enfant j’ai connu des noces sans prestataires,avec la bonne volonté de la famille,des amis ,des voisins pour décorer une salle cuisiner chanter, jouer d’un instrument…heureuse d’avoir retrouvé ces bons moments.
    Et de votre côté ,chère lectrice,d’annee en année,de mois en mois ,votre lecture se façonne,jusqu’à en oublier que vous êtes là ,nous sommes seuls avec les personnages
    Un grand bravo et gratitude .
    A bientôt.
    Rose Marie