Niklaus Wolf von Rippertschwand (1756-1832)

Job le mège

Combe T. – Fiancés : Deux histoires des « Hauts » neuchâtelois, deux amours contrariées, sur fond de vie villageoise narrée avec la fine observation psychologique de T. Combe. On craint pour les amoureux mais, comme dans toute histoire d’amour, tout finira bien ! Mais ces deux nouvelles sont aussi bien plus. Avec des personnages attachants depuis le « mège » (guérisseur) Job jusqu’à Esther la couturière, Julie, Julien, et tous les autres, ou avec, encore, les « vilains », comme la tante Judith et la famille de riches paysans ladres, vous assisterez à la représentation de la troupe théâtrale du village, vous ferez votre marché avec madame Mathey ou vous vous promènerez dans les rue du village alors que, sur les bancs adossés aux façades, les habitants se détendent du travail de la journée… (Source : Bibliothèque numérique romande)

Voici la première des deux nouvelles de Fiancés.

Archives téléchargeables :

Consulter la version texte du livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Remarques :

T. Combe est le pseudonyme d’Adèle Huguenin-Vuillemin (1856-1933).

Livre ajouté le 23/06/2021.
Consulté ~1 524 fois

Lu par Cocotte

Suggestions

4 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Chère Rose-Marie
    Quel plaisir de vous retrouver, vous et vos encourageants messages. Puisque vous aimez T. Combe, vous serez peut-être satisfaite de la retrouver dans quelques jours, avec le roman numérisé tout dernièrement: Bons voisins.
    Tout à fait d’accord au sujet de ceux dont on ne parle pas beaucoup, mais dont le travail est indispensable à nous tous, et je me joins à vous très volontiers pour remercier les agriculteurs, les ouvriers, tous ceux qui s’occupent des autres au quotidien. Je ne pourrais les nommer tous, mais je les salue avec reconnaissance.
    Merci également pour mes collègues donneurs de voix et pour moi. Nous sommes très heureux de savoir que nous avons fait passer quelques bons moments à nos audio-lecteurs, surtout à ceux qui ne peuvent pas partir en vacances.
    Chaleureuses amitiés
    Cocotte

  2. Ah,chère lectrice je n’ai pas résisté à cette nouvelle.
    Il est réconfortant de se dire que des êtres passent une bonne partie de leurs journées à aider les autres,leur donner du bien être.
    Je suis pleine de gratitude pour ceux qui souvent anonymes ou dont les journaux ne parlent pas,comme Job mais aussi les agriculteurs, les ouvriers.. et aussi vous tous,lecteurs qui par vos recherches,vos soins ,vos heures de lectures nous offrez distraction,source de réflexion,amitié, soleil en somme.
    Merci à vous tous.
    Rose Marie

  3. Bonjour, chère amie Francine
    Je suis très contente que ma nouvelle de F. Combe vous ait fait plaisir. Demain, il y en aura une autre! Et j’ai retenu deux romans de plus. l’un n’est pas encore numérisé, mais il le sera bientôt!
    Ah! Vous avez eu votre deuxième dose de vaccin! Moi aussi. Il faut quand même être prudent, car les variants arrivent en France, et peut-être chez vous. Mais, le vaccin plus les gestes barrière, même s’ils ne sont plus obligatoires en plein air, permettent d’avoir l’esprit léger.
    Je trinquerai avec vous à midi. Ce soir… et demain je vous souhaite une belle écoute
    Je vous embrasse très amicalement
    Cocotte

  4. Bonjour chère Cocotte
    Comme promis je suis là pour cette nouvelle de T. Combe. Merci beaucoup Cocotte de votre dévouement je suis très heureuse de pouvoir écouter cette nouvelle. Hier, j’ai eu ma deuxième dose de vaccin. C’est terminé pour moi, et on s’en va vers le meilleur, tout est en zone vert à partir de lundi. Je pense que pour vous autres aussi tout se passe pour le mieux. Demain 24 juin c’est la St-Jean Baptiste pour nous les Québécois