Thure de Thulstrup, The Refugees (1893)

Les Réfugiés

• • •More

« Fatigué pourtant d’inventer des sujets, je m’attelai à une œuvre qui, ne fut-elle pas aussi rémunératrice, aurait, littérairement, des visées plus hautes. Je me sentais une vive inclination pour le siècle de Louis XIV et pour ses Huguenots. Je connaissais bien les mémoires du temps et j’avais quantité de notes déjà prêtes. J’écrivis donc rapidement Les Réfugiés. Ce roman a bravé l’action corrosive des années. J’ai donc le droit de prétendre qu’il fut une réussite. » (Arthur Conan Doyle, Ma vie aventureuse.)

Traduction : Géo Adam (XIX-XX).

Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Livre audio gratuit ajouté le 05/09/2021.
Consulté ~3368

Lu par Cocotte

Suggestions

13 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Chère Katja
    Votre citation est belle, mais un peu lugubre, comme vous dites. Bien sûr, c’est du Maupassant, donc un gage de qualité, mais comme c’est triste. Évidemment, sa maladie ne devait pas l’inciter à l’optimisme. La santé a d’importantes répercussions sur le moral!
    Ah! Vous avez découvert Guerre et paix! Quel régal! C’est une réussite totale! Tout y est parfait! Le roman est très long! Tant mieux pour vous! Vous allez passer de belles heures en Russie!
    Chaleureuses amitiés
    Cocotte

  2. Chère Sylvie
    Comme je vous l’avais promis, j’ai regardé de plus près “La grande ombre” de Conan Doyle. Oui, ce roman devrait vous plaire. Il est déjà dans la bibliothèque. Je ne fais que très, très rarement, des versions 2 et cette version de notre ami René vous satisfera très certainement.
    J’en ai trouvé un autre, de Conan Doyle également. Je l’annoncerai dans les prochains jours.
    Je vous souhaite d’excellents moment en compagnie de “La grande ombre” de Napoléon.
    Amitiés
    Cocotte

  3. Chère Cocotte!
    Merci beaucoup pour votre message et la jolie citation à propos du temps qui me rappelle une autre citation un peu plus lugubre, … Puisque la soirée s’approche, je la nomme… “A peine couché, je sentis que je ne dormirais pas, et je demeurai sur le dos, les yeux fermés, la pensée en éveil,…” […] Ah ! J’ai tout convoité sans jouir de rien. Il m’aurait fallu la vitalité d’une race entière, l’intelligence diverse éparpillée sur tous les êtres, toutes les facultés, toutes les forces, et mille existences en réserve, car je porte en moi tous les appétits et toutes les curiosités, et je suis réduit à tout regarder sans rien saisir. (Guy de Maupassant, Sur l’eau, 1888). J’aime bien ce e petit passage que vous connaissez probablement déja bien..
    Si j’avais su que vous avez déja fini “le roi des Andes! Tout de suite après vous avoir écrit j’ai commencé avec “La guerre et la Paix”. Oui, il faudrait du temps, des journées plus longues par exemple!
    Je vous souhaite une belle soirée et un beau dimanche très long :-)!
    Chaleureuses amitiés,
    Katja

  4. Suite, après coupure involontaire.
    Je disais donc : S’il s’agit d’un roman historique, si c’est un roman d’aventures qui vient se greffer sur un sujet historique, exactement ce que vous aimez, je le retiendrai. Ma liste est déjà bien longue, mais je me dépêche de l’alléger pour faire de la place, afin de pouvoir annoncer ce que les audio lecteurs aiment.
    Amitiés
    Cocotte

  5. Bonjour, chère Sylvie
    Un grand merci pour votre commentaire, toujours si amical et encourageant.
    Je suis ravie que ce Conan Doyle vous ait plu. Vous préférez les récits historiques, me dites-vous? Il y a encore “La grande ombre”, un roman ui parle de Napoléon. Je ne connais pas, mais je vais regarder. Si

  6. Merci Cocotte d’avoir choisi de nous faire partager cette œuvre de Conan Doyle que j’avais vainement cherchée sur le site jusqu’à présent. Le thème de la révocation de l’édit de Nantes est peu abordé et le fait que l’auteur soit protestant rend le récit encore plus prenant. Ce que je trouve drôle c’est le côté aventures qui vient se greffer sur un thème historique tragique, et on se trouve embarqué carrément à l’intérieur d’un glacier ! Je savais déjà grâce à vous (Ma vie aventureuse) que Conan Doyle avait fait la chasse au phoque, donc ça ne m’a pas trop étonnée. Mais, bon, je préfère tout de même le roman historique au roman d’aventures. Malheureusement je crains de les avoir tous épuisés sur le site, aïe, aïe, aïe

  7. Chère Katja
    Cette lecture de Conan Doyle m’a beaucoup plu aussi. C’est un merveilleux auteur, dont le talent ne se limite pas à Sherlock Holmes. J’ai encore dans ma besace quelques textes de lui.
    Même en courant,plus vite que le temps, plus vite que le temps, même en volant, je n’aurais pas le temps… même en cent ans, je n’aurais pas le temps… de tout faire! merci, Michel Fugain!
    Passez un bon moment avec le Roi des Andes… en attendant le prochain!
    Chaleureuses amitiés
    Cocotte

  8. Chère Cocotte,

    un grand merci pour cette belle lecture! La fin m’a plu, toute l’histoire n’est qu’un grand commencement!
    Chaleureuses amitiés et une belle soirée 🙂
    Katja

  9. Chère Rose-Marie
    Me permettez-vous de vous conseiller de mettre votre très aimable message parmi ceux des commentaires à l’hommage à René?
    Vous mots m’ont beaucoup touchée, et je suis sûre qu’ils feraient plaisir, non seulement aux proches de René, mais aussi à tous ceux qui ont aimé et apprécié autant l’homme exceptionnel qu’il fut, que ses très nombreuses lectures.
    Merci pour cet hommage à la mémoire de René, qui mérite d’être copié-collé tel quel et être ajouté aux autres.
    Très amicalement
    Cocotte

  10. Chère Cocotte ,touchee par la triste nouvelle j’adresse mes condoléances à la famille,aux amis et tous ceux qui ont côtoyé la voix de monsieur Depasse.Il est de ces êtres qui laissent un héritage à tous et le modèle de sa bonté.
    Un merci à sa mémoire.
    Rose Marie.

  11. Chère Rose-Marie
    Ah! Je me doutais qu’un nouveau roman de Conan Doyle, même très différent de ses Sherlock Holmes, plairait aux audio lecteurs.
    Il s’agit d’un roman mi-historique, mi-roman de cape et d’épée, dont le héros est certainement un cousin de d’Artagnan et de Pardaillan.
    Et puis, j’ai pensé qu’au moment des évènements actuels, une histoire de réfugiés, fuyant les persécutions et la dictature, trouverait un écho parmi nos auditeurs.
    Je vous remercie chaleureusement pour votre amical et très encourageant commentaire, et pour votre fidélité, qui m’est précieuse.
    Très amicalement
    Cocotte

  12. Quelle belle surprise,chère Cocotte,un roman de Conan Doyle que je ne connaissais pas et en plus un roman historique !Me voici lancée dans l’aventure et déjà au chapitre 10 ,c’est idéal pour rester à l’ombre en ces quelques jours un peu chauds je suis prête pour tous les rebondissements.
    Merci de nous concocter une telle variété de lectures ,et dans des temps si courts ,comment faites – vous ?
    Un énorme merci
    Bien amicalement
    Rose Marie