Isabelle Adjani (Ellénore) dans le film "Adolphe" de Benoît Jacquot, sorti en 2002

Adolphe

Nous sommes au début du XIXe siècle. Adolphe, âgé de 22 ans, est promis par son père à une carrière dans les plus hautes sphères de l’État. Pourtant intelligent et apte, le jeune homme, lassé des mondanités et désireux de satisfaire son amour-propre, se met en tête de conquérir Ellénore et finit par s’en éprendre. Mais à peine commence-t-elle à se donner à lui, qu’il doute de son amour…

Archives téléchargeables :

Consulter la version texte du livre audio.

Illustration : Isabelle Adjani (Ellénore) dans le film 'Adolphe' de Benoît Jacquot, sorti en 2002.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Livre ajouté le 21/02/2008.
Consulté ~65 539 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

24 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Très bonne lecture. Vous incarnez si bien les personnages, quels qu’ils soient. Jai apprécié cette histoire de Benjamin Constant uniquement parce que vous y mettez les tonalités qui plaisent. Je ne pense pas avoir déjà lu cet écrivain. La malheureuse Ellénore est à des années-lumière d’Anna Karénine ou d’Emma Bovary.

  2. Incroyable Monsieur Depasse. On peut dire que vous vous êtes dépassé. La vanité chez ce pauvre Adolphe me laisse un tentinet dubitatiif sans doute, mais aussi me porte vers un nouvel avenir.

    Vive la vanité, vive Monsieur Depasse et vive la France.

  3. Merci cher René pour cette très belle lecture. Ce livre est une merveille de finesse psychologique. J’ai écouté deux fois chaque chapitre.

    Malheureusement, le serveur est en maintenance, et je n’ai pu écouter la fin.

    Je vous souhaite une très bonne journée.

    Amitiés, ☺

    Ahikar

  4. Cher Volokh,la lecture d ‘Adolphe remonte à plus de 6 ans ,à une époque où ,pour moi ,la maîtrise des pauses et autres “trucs” était mal assurée.Reprendre le texte et retrouver les fichiers d’antan serait difficile et je ne pense pas que les 36000 “clients” aient envie de relire le roman!Merci d’avertir les nouveaux des obstacles
    qui les attendent Cordialement

  5. Merci pour cette lecture. Un petit problème technique: à la fin du chapitre 6, il y a plusieurs longues pauses.

    Vers 14:47, après “…ne se rencontraient plus”, il y a une pause de plus d’une minute avant que la lecture ne recommence vers 16:00 avec “Je me demandais souvent….”

    Puis, vers 17:46, après “…sur toute autre considération”, il y a une pause d’à peu près 20 secondes avant que la lecture ne recommence vers 18:06 avec “Nous partirons ensemble….”

    Puis, vers 18:53, après “…sans la dissiper”, il y a une pause d’à peu près 10 secondes avant que la lecture ne recommence vers 19:02 avec “Nous vivions, pour ainsi dire….”

    Il y a au moins une erreur dans cette lecture: le mot “manquer” est lu comme “masquer” une fois, et la voix du lecteur semble un peu rauque.

    Puis, ces derniers paragraphes du chapitre 6 sont répétés au début du chapitre 7 — c’est une lecture différente, puisque l’erreur n’y est plus et la voix n’est plus rauque. Il n’y a pas de pauses dans le fichier du chapitre 7, mais pendant les premières trois minutes et demie, ce n’est une répétition de la fin du chapitre 6.

  6. Merci d’avoir pu , grâce à vous , découvrir cette oeuvre et cet auteur .Votre lecture de ‘Anna Karénine” m’avait également beaucoup marquée et vibre encore dans ma mémoire.

  7. Bravo pour votre lecture. Certains romans sont faits pour être lus et vous rendez justice à la poésie de la prose. Petit Bémol, l’absence de pause en fin ou début de chapitre, tout passe trop vite.
    Merci

  8. Je m’accorde aux autres commentaires…Merci pour votre lecture de ce roman que j’aurais sans doute vite refermé sans ça… Merci pour votre immense travail et l’expressivité géniale de votre voix…Ce qui est bien avec vous, c’est que même quand on écoute un roman, on a l’impression d’être au théâtre !!

  9. Félicitations pour votre lecture. Il me semble à l’écoute vous voir jouer ce personnage. C’est superbe.

  10. Merci !
    Un livre que je n’aurais certainement pas lu tout de suite, voir même pas dutout, et dont j’ai pu profiter pleinement grâce à votre lecture qui porte superbement les émotions du livre !

    Grâce à vous, j’ai pu “lire” parfaitement ce livre, réaussé même par votre lecture, et ainsi profiter du livre en “rentabilisant” les voyages en voiture !!

  11. Quelle triste peinture de l’amour…

    Quelle merveilleuse interprétation, toute en subtilité.

    Mille bravos monsieur Depasse. Vous m’avez fait aimer un livre que, sans vous, j’aurais probablement trop rapidement refermé.