Georges Courteline Profil

Les Météores

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 13min | Genre : Nouvelles


Georges Courteline

« Le chapelier dans sa boutique, la plume aux doigts, les yeux lentement abaissés du haut en bas d’un folio de Grand Livre, faisait le compte des chapeaux vendus et se réjouissait in petto des bénéfices réalisés, quand Roté entra en coup de vent. […] »

Les Météores.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, “Enregistrer sous…”)




> Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 28/05/2008.
Consulté ~16 279 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

5 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Un fameux “coup de chapeau” pour cette lecture. Le décalage d’expressivité de la tonalité de voix rend fort bien le décalage du personnage. J’avoue avoir un petit faible pour Courteline. Même si le trait est acéré il n’est pas foncièrement méchant car ses personnages finissent par devenir sympathiques. Ce qui serait amusant et intéressant c’est que parfois les textes soient lus par plusieurs donneurs de voix sans que ceux-ci ne se communiquent leur interprétation. Quel sens prendrait ce texte lu par Juliette ou Victoria ou d’autres? Mystère…

    Patrick

  2. Excellent! Courteline est un écrivain et auteur dramatique français qui s’attacha, avec une verve satirique, à dépeindre les travers de la petite bourgeoisie de son temps, que Monsieur Depasse rend très réelle. Quel bon raconteur! merci Monsieur Depasse.

  3. a jacques,
    votre commentaire m’offense Monsieur.
    il n’y a rien a redire sur la lecture de Monsieur Depasse qui est toujours parfaite autant dans la gaite que dans la gravite.
    vous me rendrez compte de cet affront sur le site
    “duel.fr” ou je vous laisse le choix des armes.
    je vous meprise Monsieur Jacques.
    brigitte

  4. Que de beaux et bons textes, mais je suis au regret de vous dire que la voix ou la lecture de Mr Depasse ne correspond en aucune façon à la légèreté et la gaité ou parfois la sévérité de certains textes. C’est très dommage.