Toulouse Lautrec - La rousse

Les Gourgandines (Poème)

Gaston Couté (1880-1911) est un poète et un chansonnier libertaire qui a connu un certain succès, au XIXe siècle, dans les cabarets de Montmartre. D’origine beauceronne, il mêle à ses textes l’accent et le vocabulaire du patois de sa région. Dans le poème Les Gourgandines, on retrouve plusieurs de ses thèmes préférés et notamment la condamnation de la morale hypocrite du « monde », un peu comme dans Idylles des grands gas…. Cette fois, il dépeint avec réalisme le sort des filles-mères trop pauvres pour trouver « eun épouseux ».

« Au bourg, tout l’monde est prêt à leu’ jiter la pierre…
A’s r’tourn’ront pas au bourg les fill’s au vent’e enflé,
Un matin a’s prendront leu’ billet d’chemin d’fer
Et ça s’ra des putains arrivé’s à Paris… »

Avec la version texte, je propose une traduction (amateur) pour aider à la compréhension.

Consulter la version texte de ce livre audio.
Références musicales :

Sylvain Piron, Dans mon cœur, extrait de l’album Par cœur (avec l’aimable autorisation de l’artiste).

Livre audio ajouté le 13/11/2012.
Consulté ~9 036 fois

Lu par Plume

Suggestions

5 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci à tous pour vos commentaires. Je suis contente que cette lecture vous plaise : cela faisait longtemps que je n’avais pas enregistré de Gaston Couté, j’avais peur d’avoir un peu perdu la main, ou plutôt la langue !

  2. Mille mercis pour ces lectures faites avec passion, je les écoute quand par fatigue ou fainéantise, je ne prends pas mes livres, si nombreux dans ma maison, j’aime écouter vos voix, surtout celle de Mr Despasse René, continuez votre beau travail, je suis sure que nous sommes nombreux à vous apprécier, dans ce temps présent.

  3. Merci, chère Plume. Encore une lecture très réussie, et qui donne à réfléchir. Par souci de réalisme,Gaston Couté dit les choses vertement, crûment, et tant pis pour ceux qui en seraient choqués. Je vous remercie ce contribuer à le populariser, car il le mérite.

  4. Merci, Plume, pour cette très belle lecture et pour votre traduction qui est une aide précieuse pour mieux apprécier ce beau texte plein d’humanité.