GdML, Chèvre du Parc de Fond Roy (2013)

La Chèvre de Monsieur Seguin (Version 5)

La Chèvre de Monsieur Seguin est une des Lettres de mon Moulin les plus connues d’Alphonse Daudet.

Il s’agit d’une histoire populaire très connue en Provence et en Languedoc. Le style est riche, car très changeant tout au long de la nouvelle. Le narrateur décrit ainsi très lyriquement et dans un langage imagé et parfumé « l’amour de petite chèvre » qu’est Blanquette, ou la montagne somptueuse qui honore sa petite visiteuse. Mais la dominante est en réalité le tragique sous-jacent. (Wikipédia)

Consulter la version texte de ce livre audio.
Remarques :

La mention « (Version 5) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1, Version 2, Version 3, Version 4.

Illustration : GdML, Chèvre du Parc de Fond Roy (2013) CC-BY-SA-3.0
Livre audio ajouté le 21/02/2018.
Consulté ~10 011 fois

Lu par Cocotte

Suggestions

29 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci, cher X, pour le lien et pour votre amabilité. Marlène Jobert est une grande actrice que j’admire particulièrement.
    Je vous remercie pour le lien que vous m’avez envoyé. C’est très sympa et j’apprécie!
    Cordialement
    Cocotte

  2. @Cocotte
    Bonsoir. Tout d’abord, j’espère que cette réponse très tardive par rapport à votre précédent message ne vous gênera pas.

    Et pour conclure ce message, je tenais à vous dire que j’avais retrouver une trace de l’enregistrement dont je vous avait donné les références.

    Voici donc le lien permettant d’y accéder : https://www.youtube.com/watch?v=QcClWty_pzA&list=PLoCmLQxYQTiir3-icWPSVI9Yp4Qw7XsvD&index=46&t=4s

    Puissiez-vous y trouver un bon moment de détente.

  3. Chère Cocotte,
    cela me fait grand plaisir de lire que vous ne m’en voulez pas et que je ne suis pas la seule à être confondue jusqu’au point de nommer une autre destinataire.
    En ce moment je suis dactylo professionelle si on veut ;-), on doit taper 30.000 lettres d’artistes d’environ 1900 avec le clavier de l’ordinateur. J’aime bien déchiffrer, mais pas taper.
    Une fois j’ai été dans le Sacher – je vous ai déja raconté cela – et tout était merveilleux là-bas, l’ambiance aussi. Mais j’aime bien aussi Paris, il y a tant de choses à découvrir si on marche juste un peu droit devant soi.
    Mes chaleureuses amitiés,
    chère Ccotte,
    Katja

  4. Chère Katja
    Bien sûr que non, que je ne vous en veux pas. Au contraire, j’ai été bien contente de voir que je ne suis pas la seule à me tromper de destinataire. Cela m’est arrivé plusieurs fois et j’en étais terriblement confuse. Mais je crois qu’il ne faut pas trop accorder d’importance à une erreur de frappe. Nous ne sommes pas des dactylos professionnelles. N’y pensez plus!
    Quand vous avez parlé du café Sacher et du musée à côté, que je connais aussi, j’ai bien pensé que votre réponse s’adressait à moi! Oui, j’ai aussi dégusté une somptueuse Sachertorte au café Sacher. Mais ce serait trop long d’énumérer les délices autrichiens!Il y a tellement de beautés qu’on ne sait laquelle privilégier.
    Toute mon amitié, chère Katja
    Cocotte

  5. Chère Cocotte! Mais jècris “Pomme” car cèst à elle aussi que j’aime me remercier car elle m’a donné un avis intéressant! Apparemment, je ne suis pas très bien concentrée! Mais j’ai pourtant pensé à vous en vous écrivant, et j’éspère bien que vous ne m’en voulez pas!!! Et je découvre cela en la seconde même oû on ne peut plus rien éditer… Toutes mes excuses et toute mon amitié, chère Cocotte!

  6. Chère Pomme,
    il y a aussi un bon thé noir (mélange Sacher) dans cetrains magazins. Je n’ai pas encore été dans le café Mozart mais je connais la place et le musée à Côté, la Albertona. Pas à comparer avec le Louvre, bien sûr. Une fois j’y ai été, mais il y avaient tant de gens qui ont pris des photos au lieu de regarder! Et sans caméra, de leur point de vue, il n’y avait rien à voir et on ne faisait qu’obstacle devant les tableaux en les regardeant. Atmosphère singulière! Je suis curieuse de connaître les nouvelles de T. Combe!
    Chaleureuses amitiés,
    Katja

  7. Merci, chère Katja, pour votre excellente pomme. Je me suis bien régalée.
    Je me souviens d’un chocolat viennois, pris au café Mozart… A tomber! Avec le décor, l’ambiance, d’aimables Viennois et le souvenir du Troisième homme!
    Demain, je vais continuer mon enregistrement de T. Combe avec encore plus d’enthousiasme et de plaisir. J’espère que vous aimerez. il y a trois nouvelles qui parlent de Suisses au grand cœur!
    Toutes mes amitiés
    Cocotte

  8. Chère Cocotte,
    un très grand merci pour votre si jolie fleur qui colore un peu cette saison au ciel pâle. Vous avez bien raison avec vos remarques. Il y a le même phènomène chez Karl May et Joseph Conrad – en ce qui concerne le dernier je dois me fier à la conversation avec une marchande de légumes lettrée qui a lu son roman “Un coeur de ténèbres”, mais aujourd’hui on étudie la littérature pour vendre des légumes.
    … Mais quest-ce que je voie dans sa corbeille…? Une pomme fraiche et rouge que je vous envoie avec toutes mes amitiés :-)!
    Katja

  9. Bonjour, chère Katja
    Bien d’accord avec vous! Heureusement, les mentalités ont bien évolué depuis le siècle dernier… et les précédents. Le Lord fier d’avoir tué tant d’animaux rares et le mépris des Noirs, c’est révoltant! Et beaucoup avaient cette mentalité.
    Même maintenant, aux U.S.A., on trouve encore des actes de racisme; et il y en a certainement dans d’autres pays! Quand donc les hommes sauront-ils se respecter les uns les autres et s’aimer, sans voir seulement les différences? On ne fait plus attention à la couleur des cheveux, ou à la taille de son prochain, alors, pourquoi parler de la couleur de la peau?
    Il faut lire ou écouter les œuvres d’auteurs libres de droits, en les remettant dans leur contexte, dans un temps où les mentalités étaient différentes des nôtres.
    Depuis hier, nous avons l’aménagement du confinement, mais nous ne sommes pas au bout de l’épreuve. A Vienne aussi, vous êtes à peu près comme nous. L’horizon s’éclaircit et les contraintes sont moins nombreuses.
    Merci pour vos feuilles dorées. j’ai dans mon jardin un magnifique dahlia mauve, que je vous envoie en remerciement pour votre si amical commentaire.
    Toutes mes amitiés, chère Katja
    Cocotte

  10. • • •More