Moulin

La Chèvre de Monsieur Seguin (Version intégrale)

Voici La Chèvre de Monsieur Seguin dans sa version intégrale, qui devient ainsi non plus tant destinée aux enfants qu’aux adultes. Car, c’est en fait, une petite réflexion, pleine de poésie, sur la liberté. Et l’on sent bien Daudet plein de sympathie pour la chèvre éprise d’indépendance comme Gringoire, même s’il cherche à raisonner celui-ci, pour le sauver d’un excès de liberté…

Consulter la version texte du livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Références musicales :

Wolfgang Amadeus Mozart, Sinfonia Concertante pour violon et alto, K. 364, interprétée par le Gardner Chamber Orchestra.

Livre ajouté le 05/12/2009.
Consulté ~49 312 fois

Lu par Bruissement

Suggestions

29 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Je vous remercie, cher Jean pour votre gentil compliment et surtout pour la version de Fernandel…ah! que voilà une belle lecture, le ton y est parfait et l’atmosphère bien rendue! A écouter absolument.

  2. Je ne me lasse pas d’écouter votre version audio, certes atypique mais de qualité et qui ne manque pas de charme

    @kalinkaia, il existe également la version de Fernandel avec son merveilleux accent de Provence. Une version pas mal du tout que j’ai découvert il y a peu : http://www.youtube.com/watch?v=_BgvitzAFhI

  3. Coucou Kalinkaia, avec un pseudo si slave vous tenez, semble-t-il, à l’accent du sud français, non pas celui de Juliette, mais d’un sud plus à l’ouest, celui de Narbonne…. et pourquoi pas?
    Personnellement, je pense que l’accent n’a rien à voir dans cette histoire et donc tous les accents sont possibles.
    Ainsi, pour pouvoir interpréter cette histoire à votre façon, il vous suffit de suivre la procédure, c’est-à-dire d’envoyer un essai que notre si gentille Carole, s’emploie à valider après de judicieux conseils… techniques notamment.
    Voici par ce lien, le lieu qui vous indiquera la marche à suivre
    https://www.litteratureaudio.com/guide-du-donneur-de-voix

    Je me réjouis de vous entendre bientôt
    Bien amicalement

  4. Merci au Professeur Tournesol, à Daniel, Bruissement, Pomme et René DEPASSE pour leurs commentaires par rapport aux miens !
    Je peux toutefois si vous le désirez vous réinterpreter à ma façon cette sublime histoire avec ce petit accent chantant originaire de Narbonne, la petite ville où vécu Charles TRENET !
    Quand pensez-vous ? D’autres commentaires peut-être ?!
    C’est un plaisir que de vous lire à tous. Je vous dis donc à bientôt.

  5. Ah! voilà qui est étonnant et des plus curieux… Lisamidou,
    En tous cas, je ne suis pas ce prof (si, toutefois, c’était la question que vous vous posiez)

  6. Chère Juliette
    Vous êtes gentille et d’une extrême délicatesse ce qui est très précieux.
    Vous savez aussi que je vous reconnais un vrai talent de conteuse et ne suis nullement jalouse qu’une meilleure version soit préférée à la mienne. Pour ma part j’ai eu beaucoup de joie à enregistrer La Chèvre, à trouver la musique…et peut-être à faire plaisir quand même, puisque tous les goûts sont dans la nature…
    Je tiens aussi à redire que la version de Linda Lo Bello est pleine de charme aussi et qu’elle vaut le détour.
    La diversité sur Litterature audio est un plus… et les gentilles personnes qu’on y rencontre aussi 🙂
    Merci Juliette

  7. Chère Bruissement ,

    Il parait que tous les gouts sont dans la nature et si j’ai proposé une version de ce texte cela ne m’empêche pas de trouver du charme à la votre .
    Merci pour cette lecture .
    Juliette

  8. A Kalinkaia,je précise aussi que Romy Riaud ,malheureusement disparue ,a enregistré ,en 2007,une excellente” Chèvre” dans ses LETTRES DE MON MOULIN.Entre 3 chèvres vous devriez trouver votre bonheur!Cordialement

  9. A Kalinkaia, je précise qu’une autre version de cette histoire existe, féminine aussi, avec l’accent provençal de Juliette, dans sa lecture intégrale des lettres de Daudet.
    Pomme

  10. Quel dommage que cette histoire sublime soit raconté de cette manière ! Déjà la voix de cette interprète ne va pas du tout ! ! Bien qu’elle raconte à sa manière, le ton n’y est pas, les intonations, les tremblements. etc… Ce récit aurait dû être interprété par un homme de ces contrées lointaines, à l’accent chantonnant et chaleureux. Un homme bien de chez nous !! Par contre bien que la musique ne soit pas provençale, je la trouve à mon goût. Merci encore pour ce petit conte qui n’en est pas un, mais j’aurai tant aimé qu’à la fin elle s’en sorte et revint vers son Maître !! C’est ainsi.

  11. Magnifique. Tout simplement !
    Une lecture parfaite : vous m’avez “rendu chèvre”, dans la montagne…
    Bienheureux, sans doute, les Gringoire (et autres cabris épris de liberté) qui préfèrent affronter, dans la montagne âpre et capiteuse le loup et la faim plutôt que d’engraisser au chaud dans une étable de la plaine.

  12. Ping : (Way-too-many) un autre projet fini!
  13. Bien sûr, en cette fin d’automne, un petit parfum de Provence(accent ou musique) aurait pu faire plaisir.
    Mais pour moi, et pour d’aucuns peut-être, le charme de “la Chèvre de Mr Seguin” est ailleurs: une pure poésie intemporelle et universelle pour conter au coeur l’éblouissante liberté…
    et donc pourquoi enfermer cette nouvelle dans un carcan de “Provence du XIXème siècle” et l’empêcher de côtoyer une musique viennoise du XIIIème, elle aussi tellement intemporelle et universelle?
    Je choisis la musique en fonction de ce qu’elle exprime et certains thèmes vont si bien pour illustrer “l’entêtement sympathique” de Gringoire, au début quand il répugne à se vendre, “la grâce” de la chèvre ou “l’enchantement” de son escapade, “la frayeur” occasionnée par le loup…etc…
    c’est ainsi que j’ai pris cette liberté….

  14. L’accent qui manque ce n’est pas trop grave. Par contre, vous auriez pu choisir une musique plus provençale… Mozart et Vienne en 1780 n’ont pas grand’chose à voir avec la Provence du XIXème…
    J’aurais préféré entendre Bizet ou Gounod.

  15. Dommage que ce ne soit pas une voix avec l’accent de Provence, le texte en aurait gagné en saveur. Continuez votre beau travail qui meublent agréablement nos heures de voiture.

  16. Votre travail est impeccable mais à mon grand regret, je ne retrouve pas les auteurs que j’aime; Louis-Ferdinand-Auguste Destouches dit CÉLINE, Samuel Beckett, Robert Musil, Vassili Grossman, Milan Kundera, j’imagine qu’il y a une question de droits d’auteur dans cette bibliographie. Faut-il ajouter que tenant compte de la qualité et du nombre d’auteurs en ligne (gratis) je ne devrais pas me plaindre de l’absence de certains qui sont des piliers de la littérature contemporaine. Merci pour ce site qui est malgré tout d’une qualité exemplaire. Certaines voix, certaines textures phonogéniques sont insupportables pour un nord-américain, mais en général les voix sont douces, franches et les lecteurs semblent comprendre le moindre vocable et sait le rendre au diapason d’une mélodie adaptée à l’oeuvre choisie…