Alphonse Daudet - Le Trésor d'Arlatan

Le Trésor d’Arlatan

La Camargue… une immensité de cailloux, de salicornes et de tamaris, paradis des flamants roses, des chevaux et des taureaux en liberté…

Henri Danjou quitte Paris et se réfugie en Camargue, pour guérir d’un chagrin d’amour qui le désespère.

Il rencontre une jeune fille, Zia, qui souffre d’une étrange maladie. Laquelle ? Et qui est cet Arlatan, ancien gardian et razeteur dans les courses de taureaux, qui possède une malle ancienne, bourrée à craquer.

Quel trésor renferme cette malle ?

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 29/10/2014.
Consulté ~8663

Lu par Cocotte

Suggestions

7 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Mais si, mais si, nous garderons tous notre fraîcheur et nous seront toujours jeunes et beaux jusqu’à 2044 et même au-delà … Soyons positifs et optimistes!
    Je ne compte pas trop sur l’autorisation spéciale des ayants-droits … Ce sont tous de gros jaloux, na !!!
    🙂 🙂 🙂
    Et jusque là, bonne et heureuse année, cher Jean-Pierre
    Cocotte

  2. N’étant pas sûr, pour ma part, de conserver jusqu’en 2044 la fraicheur nécessaire pour apprécier Pagnol … je mise tous mes espoirs sur l’autorisation spéciale que votre superbe accent devrait vous valoir !

  3. Cher Jean-Pierre
    Oh! Que j’aurais aimé faire plaisir à Gaviota, et à vous aussi, certainement, ainsi qu’à tous les audio lecteurs, en lisant quelques romans ou en montant quelques pièces de Pagnol.
    Mais il est décédé en 1974, donc ses œuvres ne sont pas encore dans le domaine public et libres de droits d’auteur. Il nous faudra patienter encore quelques décennies. Rendez-vous donc en 2044!
    En attendant, il y a toujours les Daudet, Roumanille, Mistral et d’autres écrivains provençaux, déjà publiés ou en intentions de lectures.
    Cordialement
    Cocotte

  4. Que vous me faites plaisir, chère Élisabeth!
    C’est très agréable pour moi de faire découvrir aux audio lecteurs de Littérature audio des romans de mon cher compatriote. Au moins, là, je n’ai pas de crainte de choquer avec mon accent, puisque c’est le même que celui de Daudet. Donc, authenticité garantie!
    Il y en a encore quelques uns, très peu, pas encore publiés sur le site, que j’ai l’intention de lire dans les prochains mois, en espérant que vous les aimerez aussi.
    Amitiés
    Cocotte

  5. Vous nous offrez un beau texte . Je ne le connaissais pas. Une saisie de l’hystérie très poignante. Merci Cocotte. Elisabeth