Frederic Edwin Church, Twilight in the Wilderness (1860)

Les Étoiles (Récit d’un berger provençal)

« Du temps que je gardais les bêtes sur le Lubéron, je restais des semaines entières sans voir âme qui vive… Aussi… lorsque j’entendais les sonnailles du mulet de notre ferme… j’étais vraiment heureux. Je me faisais raconter les nouvelles du pays d’en bas… ce qui m’intéressait surtout, c’était de savoir ce que devenait la fille de mes maîtres… et à ceux qui me demanderont ce que ces choses-là pouvaient me faire à moi pauvre berger… je répondrai que j’avais vingt ans et que cette Stéphanette était ce que j’avais vu de plus beau dans ma vie. […] »

Consulter la version texte du livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Remarques :
La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.
Références musicales :

Wolfgang Amadeus Mozart, Violin Sonata in B-flat major, K.454, II. Andante, interprétée par Julia Froschhammer.

Livre ajouté le 07/12/2009.
Consulté ~28 934 fois

Lu par Bruissement

Suggestions

17 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. @leo: ce ne serait pas vous rendre service que de vous mâcher le travail…c’est à vous de réfléchir un peu 😉

    @salma: je suis heureuse d’avoir pu vous faire plaisir 🙂

  2. c’est une belle histoire d’amour vous m’avez donné l’ampresion de lire une autre merci bcp

  3. Cher Sergio
    Merci pour le partage de cette poignante partie de votre vie qui donne plus de poids à toutes les lectures que nous faisons, les uns et les autres.
    Avec ma profonde sympathie
    Bruissement

  4. Chère Bruissement, ce beau conte de Daudet a une signification très particulière pour moi. Il y a des années, quand ma soeur, encore assez jeune, était mortellement malade, ici à Rio, et que je me trouvais aux États-Unis sans pouvoir venir au Brésil pour être à son côté, j’ai traduit “Les Étoiles” en portugais et les lui ai envoyées par le courier, comme, en d’autres circonstances, je lui aurais envoyé des fleurs. Notre mère lui a lu ma traduction à haute voix, et ma soeur a dit entre ses pleurs: “Je ne le verrai plus.” Elle avait raison:trois jours plus tard elle est partie.

    Merci de votre belle lecture, chère Bruissement. Elle m’ beaucoup ému.

    Sergio.

  5. Merci,Gabriel, pour votre message très émouvant aussi. Je vous souhaite, à vous qui aimez notre langue, ce qui est fort touchant, beaucoup d’autres agréables découvertes parmi nous.

  6. Un homme agé, qui habite en Argentine et qui est amoureux depuis longtemps de votre langue, qui a déjà lu cet auteur magnifique, il veut vous exprimer combien il a aimé votre lecture ! C´est vraiment émouvant vous écouter ! Merci bien-

  7. Je suis profondément touchée par votre message et suis heureuse d’avoir pu apporter cette joie à votre fille Claire.

  8. Ma fillette et moi avons ecouté l’histoire hier matin. Elle
    était merveilleuse. Vous auriez du voir le plaisir que
    cela a donné à ma fille. L’expression de joie sur son
    visage était precieux.

    Nous vous remercions surtout du bel enregistrement.

    Benjamin et Claire

  9. Quelle belle histoire d’un amour pur… sans espoir de réalisation !
    Merci à vous, Bruissement, pour cette lecture “stellaire”.
    Snif
    C’est beau