Miserere de l’amour (Poème)

« Figurez-vous une coquetterie de feux follets, de sylphes et de libellules dans un rayon de soleil, des frissons de pudeur, des sourires noyés de larmes, du plaisir et du rêve épars dans la passion factice, une passion ironique et fantasque, enguirlandée de petites roses à la Watteau, coupée ça et là de triolets en soupirs comme un son de flûte sous-bois. Tels sont les vers d’Alphonse Daudet. L’amour y flotte partout. » Antoine Albalat (1856–1935), L’Amour chez Alphonse Daudet.

Consulter la version texte du livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Livre ajouté le 26/11/2011.
Consulté ~10 100 fois

Lu par Cocotte

Suggestions

2 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Chère Anna-maria
    Je suis très contente de vous retrouver! C’est toujours un grand plaisir de vous lire.
    Je vous remercie d’avoir pris la peine de poster ce commentaire.
    Amicalement
    Cocotte