Charles Dickens

Oliver Twist

Dans un orphelinat de l’Angleterre victorienne, Oliver Twist survit au milieu de ses compagnons d’infortune. Mal nourri, exploité, il est placé dans une entreprise de pompes funèbres où, là encore, il ne connaît que privations et mauvais traitements. Oliver endure tout, jusqu’au jour où une provocation de trop le pousse à s’enfuir vers Londres. Épuisé, affamé, il est recueilli par une bande de jeunes voleurs qui travaillent pour le vieux Fagin. Entre Dodger, Bill, Nancy et les autres, Oliver découvre un monde cruel où seules comptent la ruse et la force…

Traduction : Alfred Girardin, sous la direction de Paul Lorain (1837).

Traduction : Alfred Girardin, sous la direction de Paul Lorain (1837).
Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 29/05/2008.
Consulté ~166 765 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

97 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Je vous ai écouté en janvier 2020 et je rattrape mon retard de commentaires sur le site !
    Merci beaucoup pour cette lecture ! J’en garde un très bon souvenir. Votre interprétation nous plonge dans le récit. La première partie est très dure !

  2. Ouf ! Il a eu un bug (?). Impossible pour moi de me connecter à littératureaudio malgré mes nombreuses tentatives.
    J’ai cru que le site avait disparu et que la lecture d’Oliver Twist (entre autres) par René Depasse était perdue à jamais. Un vrai trésor.
    Merci.

  3. Pour les fêtes de Noel, retour en enfance avec ce roman plein de bons sentiments.

    Mr Depasse vous excellez dans les changements de voix, particulièrement quand vous imitez les personnages cruels et vicieux.

    Merci beaucoup pour cette lecture!

  4. Personnellement, je ne vois pas l’intérêt de traduire Oliver par Olivier. Cela perd de son charme et ma agacé pendant toute l’écoute de l’oeuvre.

  5. Alors MERCI ! Je l’ai écouté dans mes trajets solitaires en voiture, sur plusieurs semaines. Je suis très agréablement étonné du déroulement de l’histoire, et aussi du ton sarcastique de l’oeuvre. Quant à l’interprétation, je me suis régalé avec vos voix de brigands, vraiment du bonheur, bravo 🙂 Merci.
    Nicolas

  6. • • •More