Jacques le fataliste et son maître

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 9h 23min | Genre : Romans


Denis Diderot (par Van Loo)

« Jacques ne connaissait ni le nom de vice, ni le nom de vertu; il prétendait qu’on était heureusement ou malheureusement né. Quand il entendait prononcer les mots récompenses ou châtiments, il haussait les épaules. Selon lui la récompense était l’encouragement des bons; le châtiment, l’effroi des méchants. Qu’est-ce autre chose, disait-il, s’il n’y a point de liberté, et que notre destinée soit écrite là-haut ? »

> Écouter un extrait : Première partie.


> Télécharger ce livre audio en intégralité (archive Zip, 332Mo)

> Télécharger ce livre audio par chapitres :

Partie 1.mp3 (Clic-droit, “Enregistrer sous…”)
Partie 2.mp3
Partie 3.mp3
Partie 4.mp3
Partie 5.mp3
Partie 6.mp3
Partie 7.mp3
Partie 8.mp3
Partie 9.mp3
Partie 10.mp3


Les donneurs de voix ayant participé au projet :

René Depasse (parties 1, 6 et 10) ; Ar Men Hir (parties 2, 5 et 9) ; Dominique Viau (partie 3) ; Augustin B. (partie 4) ; Janico (partie 7) et Peggy (partie 8).


Note : Cet enregistrement a d’abord été réalisé pour rendre service. Il aurait en principe nécessité des voix multiples et un montage conséquent. Pour des raisons de temps, cela ne nous a pas été possible. Veuillez donc accepter ce livre audio comme il se présente, avec ses multiples défauts.


> Consulter la version texte de ce livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Livre ajouté le 24/04/2008.
Consulté ~194 887 fois

Autres projets collectifs

Suggestions

24 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Il y a 41 ans à quelques mois près j’ai découvert ce livre, comment et quand me l’étais je procuré, mystère, j’ai oublié. Ce dont je me souviens c’est que je le tenais à la main lorsque je me suis présentée chez mon futur employeur et que j’ai obtenu un poste de secrétariat. Mes compétences ne sont pas en doute, mais je pense que Jacques et son “écrit là haut” y sont pour quelque chose. Voilà c’était mon annecdote personnelle.
    Maintenant je me dois de remercier les voix et l’auteur. Je viens de passer un très bon moment en leurs compagnies. J’ai adoré ce livre en 1979 et j’ai éprouvé la même émotion en 2020.
    Merci à tous !

  2. Peut-être le précédent commentaire demandait d’indiquer le nombre de pages et non l’annonce de chaque numéro. La lecture du numéro de chaque page risque d’endommager sérieusement la qualité de la lecture, à mon zumble zavis…

  3. Bonjour,
    Merci j’ ai personnellement beaucoup apprécie ce texte , je ne sais pas si cela est juste ,je l’ai trouvé “drôle” dans le sens amusant .Jai découvert l’auteur car je n’osais pas l’aborder ,mais il ne faut pas mourir idiot ,encore merci.

  4. ” Voilà comment la phrase aurait été correcte. ”
    ” eut été correcte”, l’histoire de la paille et la poutre , vous connaissez?

  5. “Dommage qu’on n’ait pas remédié à ce problème.” Voilà comment la phrase aurait été correcte. Vous voyez, monsieur Dépasse, comment c’est commode de relever les erreurs techniques des autres, mais difficile de les éviter soi-même, déjà seulement sur le niveau de la langue.

    Merci à vous et à tous les autres lecteurs de ce site pour votre générosité, transmettant le patrimoine littéraire du français dans cette forme, avec vos contributions infatigables.

  6. Je signale aussi le défaut avec le fichier .mp3 de la partie première, défaut qui fait qu’il y a une répétition et que plusieurs pages du livre manquent.
    Dommage que ce problème n’a pas été remédier jusqu’à présent parce que, sinon, félicitations à tous les donneurs de voix pour leur travail engagé ! Ils captent si bien toutes les situations comiques.

    J’aimerais aussi souligner l’importance de cet ouvrage pour le développement d’un discours narratif moderne, ironique, hyper-conscient de soi-même. Je suis un étudiant allemand de français et ce semestre un prof dédie un séminaire entier à « Jaques le Fataliste » – il y a tant de choses à y puiser !

  7. Un grand merci aux auteurs de ce livre audio!!
    En effet, moi et tant d’autres ont du mal à lire un livre écrit pour divers raisons et voici une solution que j’accepte avec tous ses défauts!

    MMEEEERRRCCCIIIIIIIII !

  8. Félicitations à la vaillante et talantueuse équipe des lecteurs. Pour moi les défauts de montage sont des peccadilles et n’empêchent pas l’auditeur de savourer la délicieuse verdeur de cette histoire aux mille rebonds. Les dialogues de Jacques et de son maître semblent vraiment écrits pour être écoutés, et votre cocktail varié de voix bien choisies tient parfaitement ce rôle.

  9. Quel dommage que le problème de montage de la 1ère partie n’ait pas été “réparé”!
    C’est vraiment un formidable roman, et la lecture à plusieurs voix est une bonne idée.
    Merci à tous.

  10. Meri Miriam pour votre commentaire. Je ne les vois pas tous et très occupée en ce moment, je viens tout juste de voir ceux-ci. Je vais réécouter le livre et tâcher de faire les corrections nécessaires.
    Cordialement,
    Ar Men

  11. Oui, Sam,
    il y a ce problème qui cause un autre: entre la première partie et la seconde, il y a un trou de plusieurs pages, dès ” Au lieu de répondre, Jacques s’écria: ” jusqu’à “Jacques remonte sur son cheval et fend la presse…”.

    Je pense qu’il a eu un problème pendant la montage de l’archive mp3.
    Mais les lecteurs sont merveilleux! Un bravo spécial pour Ar Men Hir et sa capacité de modifier sa voix (maître, Jacques et l’Hotesse!)
    Je suis, maintenant à la partie 5 et j’attend tous les jours le moment de pouvoir écouter un peu plus cette histoire.
    À Bientôt.

  12. Merci
    Quel plaisir cette œuvre, un grand comique ce Diderot.

    Petit problème détecté dans la première partie :

    A la 45° minute, après la parole du Maître : “Alors Jacques, l’histoire de tes amours ?”
    Il y a une coupure et l’histoire reprend sur le récit du Maître qui se blesse au genoux qui à déjà était raconté vers la 30° minute.

    Félicitation pour cette lecture