gravure de François-Anne David d'après la toile de Van Loo, portrait de Denis Diderot (1772)

Pensées sur l’interprétation de la nature

Les Pensées sur l’interprétation de la nature est un essai de Denis Diderot publié anonymement et sans adresse en 1753 sous le titre De l’interprétation de la nature. Le texte est rapidement réédité, remanié, au printemps 1754, sous le titre définitif.
Ce texte se présente sous la forme d’un recueil de 58 pensées que l’on peut répartir en deux groupes – bien que ces deux groupes ne soient pas identifiés comme tels dans le texte. L’un reprend des réflexions sur le raisonnement, la démarche scientifique – en partie inspirées du Novum Organum (1620) de Francis Bacon ; l’autre reprend des réflexions philosophiques et des idées scientifiques (conjectures) sur les considérations scientifiques du temps – l’électricité, par exemple. Dans une époque où les découvertes bouleversent fortement l’ordre scientifique établi des décennies antérieures, Diderot invite à observer les phénomènes, selon les principes de la physique expérimentale, et à s’interroger sur la manière de les interpréter. (Source : Wikipédia)

Deux extraits de la prière qui clôt le texte :
« J’ai commencé par la Nature, qu’ils ont appelée ton ouvrage ; et je finirai par toi, dont le nom sur la terre est Dieu.
Ô Dieu ! je ne sais si tu es ; mais je penserai comme si tu voyais dans mon âme, j’agirai comme si j’étais devant toi. […]
Puisque Dieu a permis, ou que le mécanisme universel qu’on appelle Destin a voulu que nous fussions exposés, pendant la vie, à toutes sortes d’événements ; si tu es homme sage, et meilleur père que moi, tu persuaderas de bonne heure à ton fils qu’il est le maître de son existence, afin qu’il ne se plaigne pas de toi qui la lui as donnée. »

Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Livre audio ajouté le 11/05/2019.
Consulté ~4675

Lu par Domi

Suggestions

18 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci beaucoup, chère Domi, vous me rassurez !
    J’aime beaucoup vos lectures, donc je vais être patiente !
    Je vous souhaite un prompt rétablissement ainsi qu’un regain d’énergie.

    Bonne journée !

  2. Non, chère Claudie. C’est une grosse extinction de voix qui m’a freinée. La lecture est programmée pour le 12 à 17h.
    Merci de votre patience.

  3. Chère Domi,
    Vous nous faites languir pour la lecture de «Dictionnaire des idées reçues» de Flaubert.

    Avez-vous renoncé ?
    Bonne journée !

  4. • • •More