Arthur Conan Doyle

La Troisième Génération

Cette nouvelle est extraite du recueil d’Arthur Conan Doyle : Mémoires d’un médecin.

« Il était à peine dix heures. Le bruit monotone des camions qui se rendent toute la journée au pont de Londres avait cessé, et on n’entendait plus maintenant qu’un murmure confus. Il pleuvait à torrents ; les réverbères, ternis par la pluie, ne laissaient plus passer qu’une très faible lumière qui permettait à peine de distinguer les pavés gras de la rue. Le bruit de la poulie tombant sur le sol et le tintement plus fort de l’eau sur les toits et des cascades qui s’écoulaient par les gouttières dominaient seuls ce silence.
Un seul être humain se promenait dans Sendamore.
Lane, et il s’arrêta à la porte du Dr Horace Selby.
Il venait de sonner et attendait qu’on ouvrît.
– Le docteur est-il chez lui ? Mon nom est sir Francis Norton. Dites-lui qu’il faut absolument que sir Francis Norton le voie sur l’heure. »

Traduction : François de Gaïl (1874-1947).
Consulter la version texte de ce livre audio.
Illustration : Arthur Conan Doyle, par Henry L. Gates (1927) Domaine public
Livre audio ajouté le 24/05/2022.
Consulté ~199

Lu par Cocotte

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.