Alexandre Dumas, par Étienne Carjat

Black

Donneuse de voix : Domi | Durée : 13h 53min | Genre : Romans


Alexandre Dumas

« Un beau jour de 1842 alors que le chevalier de la Graverie fait sa promenade quotidienne dans la ville de Chartres, un chien le prend en affection et le suit jusqu’à chez lui. Ne désirant pas s’attacher, il le chasse dans un premier temps avant de repenser à ce que lui avait dit son cher ami le capitaine Dusmenil juste avant de mourir: « …je prie le bon dieu de me confier la peau du premier chien venu pour te rejoindre… ».

Aussi, lorsque après trois semaines de recherches infructueuses il le retrouve enfin accompagnant une jeune fille, il n’hésite pas à l’enlever, intimement convaincu que ce chien nommé Black n’est autre que son ami « réincarné ».
Mais six mois plus tard, le chien s’enfuit et le chevalier le poursuit jusqu’au chevet de la jeune fille mourante et enceinte. Il se rend compte alors que son geste a eu des conséquences bien néfastes sur l’honneur de cette dernière, qui privée de la protection de son chien, a cédé à un militaire, celui-ci ayant profité de la ressemblance et de l’amour qu’elle portait à son frère jumeau.
Faisant fi des médisances du voisinage, le chevalier installe la jeune fille chez lui, d’autant plus qu’elle ressemble énormément à sa femme qu’il n’a pas revue depuis la découverte de son infidélité… Et si cette jeune Thérèse était le fruit des amours de sa femme et de son amant ?
[…]
Nous voici en présence d’un roman de Dumas qui a un thème original : la métempsycose. Il s’agit d’une doctrine selon laquelle une même âme peut animer successivement plusieurs corps humains ou animaux et que l’on peut donc assimiler à la réincarnation. Thème original mais pas surprenant de la part de l’auteur puisque nous connaissons son goût pour les choses étranges et le surnaturel.
Tout au long du récit, comme il sait si bien le faire, par des mots, des petites allusions, Dumas fait en sorte que le doute s’installe en nous. Et si c’était vrai ? Si le chien Black était bien la nouvelle enveloppe charnelle du capitaine Dumesnil ? En tout cas, le chevalier, lui, en est persuadé, ce qui lui donne un courage et une détermination qu’il n’avait jamais eus jusque-là.
[…]
En outre il y a dans ce livre de l’humour, des histoires d’amour, d’honneur, de fidélité, d’adultère, de tromperie, ce qui fait qu’on se laisse littéralement emporter par le récit. Même si, à bien y réfléchir, il n’y a pas vraiment d’action. Encore une illustration de l’immense talent de narrateur de Dumas.
On le voit donc, nous avons tous les ingrédients d’un roman divertissant, agréable, original de par son thème et sa construction, l’auteur nous indiquant dans le premier chapitre qu’« il écrit un livre à l’envers pour lancer la mode » !
Il est donc bien dommage que ce livre reste quasiment inconnu : il mériterait de sortir de l’ombre ! »

D’après la présentation et l’analyse de Nicole Vougny sur le site Société des amis d’Alexandre Dumas.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Black.zip




> Références musicales :

Fichier 37 :
Léo Delibes, Pizzicato de Sylvia, interprété par Markus Staab (licence Cc-By-3.0).


> Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 18/10/2015.
Consulté ~9 727 fois

Lu par Domi

Suggestions

26 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Chère Lïat,
    Quel plaisir de vous retrouver au réveil ! Assurément, la journée sera bonne.
    Je suis contente que cet enregistrement intéresse encore.
    Très bonne semaine.

  2. Chère Domi,
    Un long roman comme je les aime, qui, mentionne Dumas,
    «commence par la fin» .
    J’adore l’anti-héros Dieudonné, les pages tour à tour amusantes ou tristes, jamais monotones -surtout que l’auteur nous fait voyager jusqu’à Tahiti !-

    Une lecture parfaite, comme vous savez si bien les faire, chère Domi.
    Un immense merci et une bonne journée !

  3. Merci à mon tour, cher Stew.
    J’ai découvert ce texte par hasard et si j’ai pris beaucoup de plaisir à l’ enregistrer, je suis heureuse qu’il plaise.
    Amitiés.

  4. Chère Madame
    Je vous remercie infiniment pour votre lecture exquise et pleine de sensibilité et de goût. Quel beau roman est celui de Black et quelle morale et noblesse de sentiment. L intrigue y est bien développé et le dénouement est excellent. Votre lecture m a procurée beaucoup de plaisir et je vous en sais vraiment gré. Avec tout mon respect, dévouement et estime

    Amicalement,
    Stew

  5. • • •More