E. T. A. Hoffmann, autoportrait

L’Hôte mystérieux

Le fantastique est, étymologiquement, la faculté de se créer des illusions. Il surgit sans cesse dans ce conte paru en 1819.

« Nous savons tous que le peuple fantastique des spectres sort volontiers la nuit, surtout par le temps d’orage, de son pays sombre, et commence son vol irrégulier. Il est tout naturel que dans ce temps nous nous trouvions disposés à recevoir leur épouvantable visite. […]  »

Traduction : Émile de La Bédollière (1812-1883).

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 06/07/2009.
Consulté ~10448

Lu par René Depasse

Suggestions

1 Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Une histoire entre “les conteurs à la ronde ” de Charles Dickens et le célèbre film “princesse Bride”… Un homme cruel, un père naïf, des jeunes gens purs, et quelques esprits = une bonne nouvelle fantastique. Merci M Depasse