Paul-César Helleu - Portrait de Clara Weil

Chez les heureux du monde (Partie 1)

• • •More

« Combien, de la grande cage dorée où ils étaient tous entassés pour l’ébahissement des badauds, le monde extérieur semblait séduisant à Lily, tandis qu’elle entendait la porte claquer sur elle !

En réalité, elle le savait bien, la porte ne claquait jamais ; elle demeurait toujours ouverte ; mais la plupart des prisonniers étaient comme des mouches dans une carafe : une fois entrés, ils ne pouvaient plus reconquérir leur liberté. »

Chez les heureux du monde (The House of Mirth), qui a pour cadre la haute société américaine du début du vingtième siècle, était considéré par Edith Wharton comme une version plus brutale de son autre roman plus connu, Le Temps de l’innocence.

Alors entrez vous aussi dans la cage dorée, avec la belle Lily Bart, qui « exhale de l’élégance comme une fleur exhale son parfum ».
Mais méfiez-vous, car dans la cage rôdent des créatures qui peuvent vous déchirer le cœur d’un mot ou même d’un sourire.

Traduction : Charles du Bos (1882-1939).

Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Remarques :

À suivre…

Références musicales :

Giacomo Puccini, Preludio Sinfonico, interprété par l’Ensemble Fulda Symphonic Orchestra, dirigé par Simon Schindler (licence Cc-By-Sa).

Livre audio gratuit ajouté le 05/04/2013.
Consulté ~22691

Lu par Vincent de l'Épine

Suggestions

36 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Merci beaucoup Laurence de votre réaction à ce beau roman qui est très cher à mon coeur. Je suis vraiment très heureux de vous l’avoir fait découvrir. Je vous souhaite bonne écoute de la seconde partie, j’espère que vous l’aimerez ! La fin est très forte et très émouvante.
    A bientôt 🙂 !

  2. Une formidable lecture et découverte
    littéraire pour moi.
    Bravo Vincent !
    Je m empresse d écouter la deuxième
    partie.

  3. Bonjour Dominique,
    Je vous envie de découvrir Edith Wharton ! Vous avez de belles découvertes à faire, avec bon nombre de ses romans que vous pourrez découvrir sur notre site. Merci à vous d’avoir pris le temps de me laisser ce petit mot 🙂
    A bientôt

  4. Quel écrivain ! Votre lecture fidèle me l’a fait découvrir. Non contents de nous offrir ces textes superbes vous nous offrez aussi des morceaux de musique magnifiques.
    Merci à vous et aux autres audio-lecteurs pour ces moments de bonheur.

  5. Merci de votre commentaire !
    Lorsque j’ai lu ce roman, j’ai séparé la lecture en deux parties et j’ai terminé ma première partie sur ce chapitre que je trouve vraiment très beau. Vous l’avez très bien résumé, cette scène est vraiment très émouvante.
    Merci de votre fidélité à mes lectures, chère Marie, et à très bientôt 🙂

  6. Bonsoir Vincent,quelle belle lecture, la dernière partie du dernier chapitre est poignante. Tous ces sentiments mêlés, grandis par le chagrin des deux amies si différentes, pourtant si proches, la beauté de Lily, l’altruisme de Gerty, je suis sous le charme de cette lecture.

  7. Bonsoir,
    merci pour cette heureuse nouvelle.
    Je vais vite aller les retrouver tous, ainsi que l’ouverture de Puccini qui rythme chaque ouverture de chapitre.
    C’est vraiment fantastique de pouvoir travailler avec de la lecture et votre diction parfaite.
    Merci encore.
    Isabelle.

  8. Bonjour Isabelle,
    Merci de votre message, il fait chaud au coeur.
    J’ai une bonne nouvelle pour vous : l’enregistrement de ce roman date déjà de quelque temps (avril 2013), et la seconde partie avait été publiée quelques semaines après celle-ci (juin 2013), vous pouvez donc d’ores et déjà l’écouter à cette adresse.
    En espérant qu’elle vous plaira. J’avais quand à moi pris un plaisir infini à toutes ces semaines passées en compagnie de Miss Bart 🙂
    Amicalement
    Vincent

  9. Bonjour Monsieur de l’Epine,
    merci merci merci pour cette magnifique première partie.
    Quel plaisir d’écouter chaque soir un chapitre (ou deux, ou trois… ) et de suivre les tourments et les plaisirs de Miss Bart au son de votre voix qui sait si bien ciseler la richesse du texte d’Edith Wharton.
    J’attendrai avec impatience la deuxième partie.
    Bien cordialement.
    Isabelle.

    Isabelle.

  10. Bonjour Ginette,
    Je lirai “Le retour à la maison”, mais sans doute pas tout de suite. Je lirai auparavant la traduction que je viens de finir de “The moving finger” d’Edith Wharton, et de “Roman fever”, que je suis en train de traduire.
    Quant à “après coup”, je ne suis pas certain de réussir à le traduire ; la nouvelle est un peu moins intéressante. Mais je ne travaille pas très vite, d’autant plus que je veux contineur à enregistrer un Lovecraft de temps en temps, et j’ai aussi et surtout un très gros projet à deux voix avec Esperiidae, qui me prend beaucoup de temps.
    Excellente journée à vous ! Et vous n’êtes pas du tout envahissante 🙂 !
    Vincent

  11. Bonjour Monsieur de l’épine,
    Je suis un peu envahissante, mais après celle-ci je ne vous pose plus de question, avez-vous enregistrez « Après coup » et « le retour à la maison » d’Edith Wharton ? Il me semble avoir lu que vous en aviez l’intention. Voilà je ne vous importune plus ! C’est un peu par égoïsme, sinon vous n’auriez plus le temps d’enregistrer pour notre plus grand plaisir.
    Bien cordialement et excellente continuation.
    Ginette

  12. Bonjour Ginette,
    mais je n’attachais aucun sens péjoratif au mot encouragement ! 🙂
    C’est un travail solitaire que celui de donneur de voix, et souvent face à notre micro et notre ordinateur, nous connaissons des moments de découragement ! Et dans ces moments-là, un petit message d’un audiolecteur peut suffire à retrouver la motivation !
    Merci à vous pour votre soutien, je suis très touché.
    Amicalement

  13. Merci de votre réponse qui me touche beaucoup ainsi que vos explications. Jamais je ne me serai permis de vous encourager, votre talent n’a pas besoin de mes encouragements ; je me suis mal exprimée ce sont mes plus grands remerciements que je vous adresse.
    J’ai visité votre site dans le détail et vais tenter de vous aider financièrement à mon petit niveau. Quelle belle leçon de générosité vous nous donnez.
    Encore mille mercis !
    Ginette

  14. Grand merci Ginette,
    Je suis flatté que vous ayez écouté toutes mes lectures !
    Shirley est en cours d’enregistrement par Milady.
    Quant à Villette, il n’y a malheureusement pas de traduction libre de droits. Mis à part une hypothétique traduction qui aurait circulé en 1855 (et dont il n’y aurait plus de traces), la plus ancienne daterait de 1947, par Gaston Baccara, et n’est donc pas libre de droits : nous n’avons pas le droit de la lire ici.
    Désolé…
    Mais un très grand merci pour vos encouragements !

  15. Bonjour monsieur De l’épine,
    Merci pour vos lectures, j’adore votre voix et votre interprétation ! J’ai découvert ce site depuis peu et j’ai déjà écouté tous ce que vous avez lus. Puis-je vous suggérer deux nouvelles lectures : Shirley et Villette, romans de Charlotte Brontë ?
    Merci de tout le travail que vous faites et excellente journée à vous.
    Ginette Contandin

  16. Ping : Qui a tué Lily Bart ? ‹ Fily's magazineFily's magazine
  17. • • •More