Edward Killingworth Johnson, Feeding the Doves (XIXe), Détail

La Bienfaitrice

• • •More

« Combien peu il faudrait souvent pour rendre heureux des gens qui vivent dans le malaise, la discorde ou le tourment ! Oh, que n’était-elle indépendante ! Que n’avait-elle la liberté, le pouvoir de faire le bien ! Avec quelle joie elle embrasserait cette carrière : consoler ceux qui pleurent, nourrir ceux qui ont faim, mettre du soleil dans les existences sombres ! »

Dans La Bienfaitrice (The Benefactress, 1901), la jolie Anna Estcourt fait l’amer constat que le mariage est la seule voie possible pour elle, comme pour tant d’autres jeunes femmes de son époque.
Mais un évènement inattendu va lui apporter l’indépendance tant désirée. Anna n’a alors qu’une idée : utiliser son argent pour faire le bien autour d’elle. Elle va découvrir qu’il y a souvent un abyme entre les bonnes résolutions et leur réalisation dans le monde réel.
Avec son humour mordant, son ironie subtile, et sa galerie de personnages drôles et attachants, Elizabeth Von Arnim (1866-1941) évoque avec force l’indépendance féminine. Elle nous dit aussi que la générosité est un art difficile dans un monde qui n’est absolument pas prêt à la recevoir.

Traduction : Traduction anonyme parue dans Le Temps entre le 29 juillet et le 3 septembre 1904.

Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Références musicales :

Louis James Alfred Lefébure-Wély, Les Cloches du monastère, Op. 54a, interprétée par Markus Staab (licence Cc-By-3.0).

 

Livre audio gratuit ajouté le 26/04/2021.
Consulté ~5759

Lu par Vincent de l'Épine

Suggestions

23 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Vincent,
    Vous êtes mon lecteur préféré. Je vais vous dire exactement pour quelles raisons, classées par importance :
    – Vous savez ce que vous lisez, vous le vivez. Je suppose que vous avez déjà effectué une première lecture avant l’enregistrement, afin de connaitre le sujet et d’utiliser le ton adéquat.
    – Votre voix et votre diction sont parfaites. Pas de mots mâchés. La lecture n’est pas exécutée avec rapidité pour vite s’en débarrasser. On ressent que vous prenez du plaisir et vous prenez le temps.
    – Pas trop de musique. Moi, je préfère SANS musique.

    Petit avis personnel qui n’est peut-être pas partagé : pour ne pas casser l’ambiance, c’est peut-être inutile de répéter le titre et l’auteur du livre à chaque début de chapitre.

    Ce livre est très rafraichissant et vous l’avez absolument bien rendu, comme toujours.

    Merci

    1. Merci Kinett, vous me faites vraiment beaucoup d’honneur.
      Vous avez raison, je lis évidemment les livres avant de les enregistrer. C’est un grand plaisir pour moi de lire en essayant déjà d’imaginer la façon de les interpréter, surtout pour les dialogues (et ce livre-ci est plein de dialogues savoureux). L’autre raison, c’est que, vu le travail que cela demande, il m’est impossible de me lancer dans un projet de livre audio sans être certain que le livre me plaît et que l’écriture me convient.
      Et comme vous l’avez perçu, je prends mon temps et je n’hésite pas à me reprendre ; c’est aussi un grand plaisir d’essayer de trouver le ton parfait. Certains de mes camarades ont ce don de trouver tout de suite le ton qui convient et peuvent enregistrer de longs textes d’une seule traite ; je n’ai pas ce talent, et je reprends souvent quand je ne suis pas satisfait.
      Pour la musique, par contre, j’y tiens beaucoup ; cela me vient certainement de mon goût pour le cinéma. Là encore c’est un vrai plaisir de chercher la musique qui convient… et pour ce livre-ci, je me souviens y avoir passé de nombreuses heures, à rechercher quelque chose de léger, aérien, qui fasse tout de suite comprendre à l’audio-lecteur le ton délicieusement rafraîchissant de ce roman.
      Enfin, il ne me semble pas que pour cette lecture je répète le titre et le nom de l’auteur à chaque début de chapitre : je le faisais il y a quelques années, mais plus maintenant. Peut-être confondez-vous avec un autre livre audio ?
      En tout cas merci à vous, il suffit d’un petit commentaire comme le vôtre de temps en temps pour garder la motivation ; d’ailleurs je m’y remets !

  2. • • •More