Artilleur de faction, 1870-1871 de Paul-Louis-Narcisse Grolleron (1881), Musée de l'armée, Paris

Le Capitaine Burle

• • •More

Ce recueil contient 9 nouvelles :

Le Capitaine Burle (Version 2) : comme… burlesque.
Comment on meurt (Version 2) : 5 morts différentes selon la classe sociale.
Pour une nuit d’amour (Version 2) : jusqu’où peut aller un jeune homme timide…
La Banlieue, Le Bois et La Rivière : 3 souvenirs nostalgiques de Zola.
La Fête à Coqueville : quand un village entier se grise…
L’Inondation (Version 2) : une tragédie bouleversante.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Remarques :

La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent.

Illustration :

Artilleur de faction, 1870-1871 de Paul-Louis-Narcisse Grolleron (1881), Musée de l’armée, Paris.

Références musicales :

Frédéric Chopin, Polonaise 03 en la majeur Militaire Op040-01, interprété par Arthur Rubinstein (1952, domaine public).

Ludwig van Beethoven, Sonate 12 pour piano en la bémol majeur Op026, 03 Marche funèbre sur la mort d’un héros, interprété par Wilhelm Kempff (1951, domaine public).

Franz Schubert, Quintette piano et cordes La Truite en la majeur D667 Op114 04,  Tema – andantino – Variazioni 1-6, interprété par Amadeus String Quartet (1958, domaine public).

Modeste Moussorgsky, Tableaux d’une Exposition, 01 Promenade 1, interprété par Byron Janis (1959, domaine public).

Edvard Grieg, Fra Holbergs Tid – Au Temps de Holberg Op040, 04 Air, interprété par l’ensemble Hans Carste Orchestra (1958, domaine public).

Livre audio gratuit ajouté le 25/08/2011.
Consulté ~21702

Lu par Pomme

• • •More

Suggestions

11 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Chère Claryssandre, pas d’inquiétude : simple petit problème mécanique qui sera oublié d’ici quelques semaines.
    Votre tendre sollicitude me touche vraiment.
    A bientôt.

  2. Très chère Pomme, désolée d’apprendre pour vos soucis de santé. Je vous souhaite beaucoup de courage et vous envoie un bouquet d’ondes positives

  3. Ravie de vous retrouver, chère Fraise! Votre attachement à ma voix me touche profondément.
    Vous me donnez bien envie de lire ces versions 2 de Zola!!! Quant au roman, je ne connais pas mais je chercherai. Soyez cependant un peu patiente car je suis actuellement une rééducation physique qui me prend du temps et …la tête!!!
    Bien amicalement, Pomme.

  4. Merci pour ce moment délicieux chère Pomme. Une belle présentation, comme d’habitude. J’aime beaucoup vos choix musicaux aussi. C’est un beau recueil, entre le rire et les larmes, et comme il est intéressant de découvrir les pérégrinations de Zola autour de Paris !
    Je reviens vers le site après une longue absence (un mois très stressant…) et quoi de plus agréable que de vous y retrouver en compagnie de mon écrivain tout préféré!
    Pour ce qui est de Zola je ne me lasserai jamais de vos lectures !
    Vous me donnez carrément envie de… relire l’intégrale des Rougon-Macquart !Comme j’ai une longue liste de choses à lire, j’y résiste (depuis plus d’un an déjà 😉 mais je sens que je vais craquer bientôt 🙂

    J’ai vu que vous avez beaucoup enregistré récemment, donc je n’ose pas trop vous solliciter, mais j’aurais une petite suggestion… si vous aviez un moment et, naturellement, seulement si vous trouviez le roman à votre goût. Je suis plongée dans une excellente biographie de Zola par Edmond Lepelletier où celui-ci parle de Louis Edmond Duranty qui semble avoir été une source d’inspiration importante pour Zola (et aussi son bon ami) et qui est absent du site.
    Son roman le plus connu est disponible sur Wikisource :
    https://fr.wikisource.org/wiki/Le_Malheur_d’Henriette_Gérard

    Et, pour ce qui est de l’œuvre de Zola lui-même, quel dommage de ne pas avoir une présentation intégrale, aussi charmante que vos Nouveaux Contes à Ninon ou Le Capitaine Burle, pour son premier recueil: Contes à Ninon. Vous en avez lu plusieurs mais pas tous, hélas… J’avoue qu’en version audio, un Zola lu par quelqu’un d’autre (même si j’ai aimé l’interprétation de Cocotte) me laisse sur ma faim et me fait pousser un petit soupir de regret…
    La Fée Amoureuse et/ou Le Sang en version 2 me raviraient et je pense que je ne serais point la seule 🙂
    Portez-vous bien et au plaisir de vous retrouver entre de nouvelles pages, chėre Pomme.
    A bientôt
    Fraise

  5. D’excellentes nouvelles, j’ai beaucoup aimé les promenades champêtres, j’avais l’impression d’y être.
    La fête à Coqueville m’a beaucoup amusé.
    Et que dire de “Comment on meurt”, c’est du vécu, je peux en témoigner. Et oui, nous sommes peu de chose !
    Et la voix de Pomme, charmante, captivante, ensorceleuse… ;)…Merci.

  6. Lors de mes déplacements en voiture, si je n’ai pas prévu ma dose de “lecture” la journée s’annonce longue ! Mais que dire lorsque la voix de Pomme interprète Zola… et bien je prie pour de très longs déplacements !
    Merci 🙂

  7. Pomme,

    Vous êtes sans conteste la plus merveilleuse des lectrices. Merci pour toutes les heures de pur bonheur que vous me faites passer…

    J’ai ajouté, dans le forum, une suggestion de lecture d’une oeuvre magnifique, à la fois sensible, touchante, drôle et vivante. Il s’agit du Journal, d’Henriette Dessaulles. Je crois que votre voix donnerait vie à ce texte de façon tout à fait remarquable.

    Au plaisir de vous entendre à nouveau,

    Julie

  8. Un auteur classique et la voix de ma lectrice préférée, je télécharge et remercie d’avance Pomme : la qualité est assûrée; Un grand merci.