Glenn O. Coleman - Manetti Lane (Blérancourt, musée franco-américain du château de Blérancourt)

Les Mystères de Paris (Livre 9)

• • •More

Le début de la neuvième partie : « Nous conduirons le lecteur chez la comtesse Mac-Gregor, qu’une crise salutaire venait d’arracher au délire et aux souffrances qui, pendant plusieurs jours, avaient donné pour sa vie les craintes les plus sérieuses.
Le jour commençait à baisser… Sarah, assise dans un grand fauteuil, et soutenue par son frère Thomas Seyton, se regardait avec une profonde attention dans un miroir que lui présentait une de ses femmes agenouillée devant elle.
Cette scène se passait dans le salon où la Chouette avait commis sa tentative d’assassinat.
La comtesse était d’une pâleur de marbre, que faisait ressortir encore le noir foncé de ses yeux, de ses sourcils et de ses cheveux ; un grand peignoir de mousseline blanche l’enveloppait entièrement. »

Accéder à l’intégralité de cet ouvrage…


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Livre audio gratuit ajouté le 23/09/2019.
Consulté ~6265

Lu par Daniel Luttringer

Suggestions

11 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Cher Monsieur,
    Je répète l’expérience des contemporains d’Eugène Sue, qui se rendaient à leur cabiner de lecture pour lire le dernier numéro du Journal des débats. Je visite pour ma part régulièrement le site Littérature audio pour écouter le dernier livre arrivé des Mystères de Paris. Merci de votre constance à me fournir de nouveaux épisodes de ce grand livre.
    Serge Lusignan

  2. Grand merci cher Daniel pour votre si chevaleresque réponse ! Je comprends fort bien que vous ne souhaitiez pas tout lire, vous qui alternez avec tant de talent et finesse de longues et courtes lectures, toujours variées, pour le plus grand plaisir de vos nombreux admirateurs …et admiratrices. J’écoute actuellement le merveilleux dernier Austen. Quel bonheur ! Je me régale. La perspective du prochain Gréville m’enchante ! Bonne soirée à vous, à tous.

  3. Dorien, ne touchez pas à Claryssandre, c’est une merveilleuse auditrice !
    A cette même Claryssandre, je dirais : n’espérez pas trop Le Juif Errant, j’ai commencé le premier tome, l’ouvrage m’est tombé des mains…
    A bientôt, chère amie, pour un Henry Gréville ! Et à bientôt tout court, Dorien !

  4. @Claryssandre:
    En effet, vous abusez… Pensez à ceux qui ont d’autres priorités que les longues sagas…

  5. Pas au bout de Sue… Penseriez vous au roman Le juif errant dont je vous avais proposé la lecture, ignorant alors la longueur de l’oeuvre ? Vous avez prouvé que les longues sagas ne vous rebute pas. Je sais, j’abuse… Encore et toujours merci pour vos fabuleuses lectures cher Daniel !

  6. Merci encore, Daniel, pour le plaisir renouvelé de ces belles lectures!
    Je dirais plutôt “Plus qu’un! Dommage!”