Médée

Cette tragédie relate la partie la plus connue de la vie de Médée, qui, après avoir protégé et aidé Jason à conquérir la Toison d’Or, fui son pays natal et même tué son propre frère, va être répudiée par son mari qui, visant un destin royal pour lui et ses enfants, s’est marié avec Créuse, fille du Créon, roi de Corinthe. La vengeance de la magicienne sera terrible…

Si les thèmes de la passion, de la jalousie et de la vengeance sont notoires, la pièce abordait, même à l’époque de sa production, des messages plus implicites mais non moins forts et subversifs pour un public grec et… masculin. Euripide montre non seulement les difficultés que peut rencontrer une femme dans une société essentiellement patriarcale mais aussi celles que doit affronter une étrangère, une « barbare », dans le monde grec. Il est intéressant de noter que, lors de sa production en 431 (avant notre ère) pour les Grandes Dyonisies, Médée n’a obtenu que le 3ème prix sur seulement trois pièces en compétition, et ceci, probablement du fait des thèmes originaux et frondeurs d’Euripide, qui ayant inventé plusieurs éléments de l’histoire (comme le filicide), a dû agacer, si ce n’est choquer, un public complaisant et fier de son identité.

Médée fait aujourd’hui partie du canon littéraire occidental.

Donneurs de voix ayant participé au projet, par ordre de leur entrée en scène :

La Nourrice de Médée : Cocotte,

Le Gouverneur : Florent,

Médée : Esperiidae,

Le Chœur : Cocotte,

Créon : Christophe Ménager,

Jason : Iamnot,

Aigeus : Florent,

Le Messager : Iamnot,

Les fils : Gaëtan (1er) Florent (2ème).

Archives téléchargeables :

Consulter la version texte du livre audio.

Traduction : Leconte de Lisle (1818-1894).

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Références musicales :

Georg Friedrich Haendel, Xercès, HWV 40, Acte I Scène 1 : Largo, interprété par André Navarra et Marcel Dupré (1953, domaine public).

Livre ajouté le 13/06/2012.
Consulté ~34 289 fois

Autres projets collectifs

Suggestions

9 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. ca ne corespond pas non plus a la mienne
    Comment ca se fait?

    Mais par contre j’aime bien cette interpretation que je connaisais pas

    merci

    lulucristal

  2. Bonjour Francine – je suis d’accord. J’aimerais bien entendre plus sur discmuseum. Merci de me contacter pas nikaun.com. Tres cordialement. Charles Jocelyn

  3. Ping : Savoirs CDI, des ressources professionnelles pour les enseignants documentalistes » Le programme de Français au collège en livres audio (gratuits)
  4. Médée, poussiéreux, ce fatras d’antique, rasoir en diable et un rien compassé et bien détrompez vous !!! courez -y !!cette réalisation est une merveille!! voix, prise de son et interprétation tout est vif et vous transporte comme par magie au théâtre d’Epidaure , il ne manque plus qu’une légère brise dans les pins et le chant des cigales et vous voila auprès des Dieux à prendre parti pour ou contre Médée .

  5. Francine, au nom de toute l’équipe, je vous remercie pour votre commentaire qui nous fait à tous grand plaisir. Nous sommes heureux d’avoir partager cette pièce avec vous. 🙂

    Cordialement

  6. Un grand merci pour cette interprétation superbe de Médée, une de mes pièces préféréeset merci aussi de m’avoir fait découvrir DiscMuseum.
    Cordialement