Souvenirs entomologiques (Extraits)

Jean-Henri Casimir Fabre, né le 21 décembre 1823 à Saint-Léons du Lévézou (Aveyron), mort le 11 octobre 1915 à Sérignan-du-Comtat (Vaucluse), est un homme de sciences, un humaniste, un naturaliste, un entomologiste éminent, un écrivain passionné par la nature et un poète français, lauréat de l’Académie française et d’un nombre élevé de prix.
Il peut être considéré comme l’un des précurseurs de l’éthologie, science du comportement animal, et de l’écophysiologie.
Ses découvertes sont tenues en haute estime en Russie, aux États-Unis et surtout au Japon où Jean-Henri Fabre est considéré comme le modèle accompli de l’homme de sciences et de l’homme de lettres réunis et, à ce titre, est au programme des enseignements de l’école primaire. Il est aussi mondialement connu pour ses Souvenirs entomologiques, qui ont été traduits en quinze langues, et dont nous proposons aujourd’hui deux extraits, Les Nécrophores et Le Minotaure Typhée.

« Un grand savant qui pense en philosophe, voit en artiste, sent et s’exprime en poète », c’est ainsi que Jean Rostand qualifie Jean-Henri Fabre, qui fut candidat au prix Nobel de littérature en 1904 et 1911.

Un très beau site consacré à Jean-Henri Fabre…

Lu par Ahikar

Suggestions

6 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bonsoir,

    Cher Ahmed il y a déjà 49 titres pour Voltaire, 10 pour Montesquieu et 18 pour Diderot dans la bibliothèque. Je ne pense pas que vous les ayez tous écoutés !
    Allez ! cherchez bien ! vous en trouverez bien plusieurs que vous n’avez pas encore écoutés !

    Bien amicalement,

    Ahikar

  2. Bonsoir,
    « Trop fort les nécrophores ! » Ça c’est envoyé ! il fallait le trouver !
    Donnez-nous vite des nouvelles d’Israël, ce beau pays où coule le Jourdain !
    J’adore les littératures étrangères. J’ai adoré Je m’appelle Asher Lev de Potok, mais j’aime aussi beaucoup la poésie de Mahmoud Darwich. J’aurais bien aimé demander à Aliza comment les films d’Elia Suleiman – avec leur humour si dévastateur – étaient perçus chez vous ? Sont-ils appréciés ou pas du tout ?
    Ne me répondez que si cela vous est possible. En attendant je vous souhaite une très bonne soirée, et racontez-nous vite une nouvelle histoire.
    Bien amicalement,
    Ahikar

  3. Bonsoir Mr AHIKAR ,

    Merci de cette lecture et ce choix ,en retour pourriez vous faire la lecture des sujets de : MONTESQUIEU , DIDEROT et VOLTAIRE .

    Merci infiniment

    AHMED

  4. Bonjour à tous les auditeurs,

    M’étant rendu dimanche dernier au Cabinet d’histoire du Jardin des Plantes du Muséum national d’Histoire naturelle à la petite exposition consacrée à Jean-Henri Fabre, j’ai eu alors envie de vous proposer deux de ses histoires naturelles. Malheureusement, je ne trouve pas les avoir très bien lues. Peut-être avais-je trop en mémoire la voix enjouée avec l’accent méridional de Pierre Fresnay dans le film Monsieur Fabre de Henri Diamant-Berger sorti en 1951 ?

    Deux autres souvenirs entomologiques devraient paraître bientôt : Le scarabée sacré et La cigale, lus par Alain Degandt. Ses très belles lectures de Gaston Couté laissent augurer un grand plaisir d’écoute. Et qui sait : peut-être entendrez-vous craqueter la cigale jusque dans votre salon ou chambre à coucher ?

    Bonne soirée à tous,

    Ahikar